chroniques et interviews metal

506Twisted Sister : Stay Hungry

posted by admin on juin 29th, 2010

Twisted Sister : Stay HungryLes insatiables membres excentriques de “Twisted Sister”, après deux super productions, sorties en 1982 et en 1983, sont bien décidés à frapper un grand coup, et de faire par la même occasion définitivement taire les critiques qui ont eu beaucoup trop tendance à confondre mauvais goût vestimentaire et talent musical.”Twisted Sister” a du talent et compte en faire profiter le grand public, en inondant les ondes avec les titres de son nouvel album “Stay Hungry” en cette année 1984.

Ce 3ème album studio, aux pistes calibrées pour la radio, fera effectivement un retentissant succès commercial. Le plus grand à ce jour pour “Twisted Sister“, avec plus de 3 millions de copies écoulées dans le monde. Nos efféminées du dimanche allaient connaître leur apogée musicale et enfin mordre la scène heavy metal à pleines dents.

La formation a élaboré une musique plus conventionnelle à la diffusion radio avec des chansons percutantes, un son riffé, des couplets répétitifs et équilibrés, ainsi que des refrains qui s’imprègnent directement dans le marbre. On poursuit de manière plus convaincante l’approche amorcée par l’album “You Can’t Stop Rock n’ Roll”. Mais on s’éloigne en revanche de l’extraordinaire et scandaleux “Under the Blade“, qui se prêtait déjà plus difficilement au jeu de la radiodiffusion. Il fallait quelque chose de commun, avec des tournures faciles, afin de le faire apprécier même des non-initiés. Il faut dire qu’ici “Twisted Sister” a compris la leçon et tente de satisfaire tous les goûts.

Stay Hungry“, le titre de l’album, pourrait être considéré comme une traversée sur les immensités de bitume de l’ouest américain, les cheveux au vent et à bord d’un monstre mécanique rutilant (Harley ou Triumph, c’est selon votre choix). On utilise ici une rythmique hard épouillée, rimant parfaitement avec le chant transcendant de Dee Snider.

Les titres les plus “radios” à mon sens, seraient “Don’t Let me Down“, un true heavy metal avec des riffs et des couplets que l’on parvient aisément à anticiper, avec aussi son chant par à coup; “S.M.F” et ses détonations répétitives, scandés, se contenant juste ce qu’il faut; et surtout le titre qui aujourd’hui est certainement le plus connu du groupe, “I Wanna Rock“. Un titre passionné, une énormité puissante et riffé, avec son refrain facile, mais à l’efficacité redoutable. L’armature de ce titre est pourtant, à l’évidence, d’une grande simplicité. Il y a peu de paroles. On y scande pratiquement le même slogan tout le long de la piste. Mais il faut l’avouer, c’est si bon à entendre. “I Wanna Rock” a été repris et interprété sur “Bob l’Éponge – Le Film” (oui je sais j’ai honte).

On sent un Dee Snider droit dans ses bottes, véritable leader de cette formation, tenant les rennes de cette formidable équipe.

Certains titres témoignent encore de l’esprit dérangé du groupe. Ainsi “Burn in Hell” ou “The Beast“, dégageant toutes les deux cette même impression de souffre. Les guitares prennent des contours démoniaques, léchés et traînés comme le feraient des flammes. Le feu prend subitement du volume et la partie s’accélère sous des salves destructrices.

“Horror-teria” est un titre plus étrange, composé en deux parties: “Captain Howdy” et “Street Justice“. La première emploie une technique lente, ténébreuse, quasi doomesque, contrairement à sa suite plus difficilement définissable, misant sur des tonalités répétitives et envahissantes des guitares.

Sur d’autres titres encore, “Twisted Sister” fait preuve de plus d’originalité. Il faut retenir dans l’absolu “We’re Not Gonna Take It“, un titre superbe et amusant, où les membres du groupe prennes leur pied avec nonchalance et une certaine dose de rigolade.

Dee Snider prendra plus tard dans l’album un ton beaucoup plus sérieux sur “The Price“, et se pliera par la même occasion au jeu du type à l’amour refoulé. Un titre qui n’est pas sans rappeler certaines magnifiques ballades de “Scorpions“.

Stay Hungry” est un plat complet, chargé en fibres et en vitamines. Ici “Twisted Sister” a compris tout les rudiments du succès commercial. Le succès aurait pu être total si le groupe avait choisi un look moins interrogateur, néanmoins les moqueries ont commencé à se taire. Les détracteurs qui croyaient déjà à la mort musicale du groupe auraient-ils avalé leur langue?

17/20

 

 

You must be logged in to post a comment.