chroniques et interviews metal

5044Anthems Of Steel Fest – Warm Up 2015

posted by alonewithl on mai 11th, 2015

Anthems Of Steel Fest - Warm Up 2015

War Inside + Perversion 99 + Bestial Legacy @ Bressuire (79) – Salle Emeraude
(08 Mai 2015)
Ouverture à partir de 20:30 heures.

> Photos

Vendredi 08 Mai

Quelques heures avant le début du Warm Up qui devait se tenir au bourg de Bressuire, sorte d’échauffement avant la grande journée metal du lendemain à la Salle Emeraude, l’organisation des concerts du soir informe en urgence, suite à un imbroglio, qu’il lui faut impérativement quelqu’un pour aller chercher des membres du groupe italien « Perversion 99 » qui attendaient à la gare de Poitiers pour jouer à Bressuire durant le Warm Up justement. Je me dévoue donc pour prendre deux de leurs membres à 19 heures. Arrivé à la gare à l’heure prévue, je repère aussitôt des types causant italien et portant des instruments de musique. Pas manqué. Il s’agit bien des membres de « Perversion 99 ». Le chanteur parle le français, il me suggère d’emmener le batteur et un des guitaristes avec moi, pendant qu’ils attendent la seconde navette. La route avec ces deux camarades fut longue. La route était trempée, et souhaitant que mes passagers arrivent sains et saufs je prends les plus grandes précautions pour la conduite. Nous arrivons tout juste avant l’heure d’ouverture, peu avant 20.30 heures. Le premier groupe débute dans à peu près une demi-heure. Je prends ainsi le temps de fouiller le merch’ et de saluer quelques connaissances. Hervé Monjeaud, créateur de pochettes de « Gamma Ray » et d’affiches pour « Iron Maiden », notamment, a été invité aux deux soirées sur Bressuire. Ce fut l’occasion de se faire dédicacer quelques covers et de discuter avec lui.

. BESTIAL LEGACY

Ce groupe local est totalement inconnu pour moi. On ne trouve aucun lien facebook ou autre concernant celui-là. Je suppose qu’il s’est fraîchement formé. Je crois y reconnaître des mecs faisant parti d’Anthems Of Steel. « Bestial Legacy » a pourtant une set-list complète, laissant présager un possible ouvrage à l’avenir. Néanmoins, à titre personnel je n’ai pas du tout succombé à leur thrash death. Les mecs avaient de la technique, mais c’était assez insuffisant pour être transcendant. C’était assez pataud jusqu’aux deux derniers titres de fin, un peu plus véloce et de meilleur acabit. Manque de jus, de puissance, de nervosité, aussi de délire. Le jeu de scène était correct, mais le contenu mérite qu’un esprit tordu vienne y mettre son grain. On attend encore que les membres de « Bestial Legacy » deviennent fous.

Set-List: 1. Mind Swap ; 2. War ; 3. Modern Slavery ; 4. Mean Machine ; 5. Chirurgical I ; 6. Unforgiven ; 7. State of God ; 8. Crash Down

. PERVERSION 99

Les italiens en provenance de Rome étaient au complet à cette heure. Ils avaient juste le temps de se préparer pour entrer en scène. A dire vrai, je pensais qu’ils passeraient à la fin de la soirée, puisque le nom de leur groupe figurait en tête de l’affiche. Aucune importance, je comptais tous les voir de toute façon. « Perversion 99 » a été bien au-delà de mes attentes. Il était mentionné comme un groupe de thrash. Ce qui n’était pas tout à fait juste. Tout d’abord, ces jeunes gens n’avaient pas le look de thrasheux, ensuite leur musique est bien trop sage pour s’apparenter au thrash metal. On en retrouve par bribes, certes, mais par bribes seulement dans un ensemble fin et complexe. A voir en plus le chanteur déguisé en prêtre démoniaque, soignant ses mimiques et ses gestuelles, ça a fait tilt dans ma tête. Il était clair que les principales influences du groupe étaient « Bulldozer » et « King Diamond », deux grandes références du metal ténébreux. Après la claque visuelle, il faut reconnaître toutefois que la musique manque parfois d’audace et de rudesse. C’est encore trop sage pour accompagner un tel effort scénique, une telle sorcellerie. Cela se vérifie également sur support studio. Il manque un petit quelque chose pour que ce soit parfait. En tout état de chose, « Perversion 99 », du fait du jeune âge de ses membres, de leur grand professionnalisme sur scène, et par sa musique élaborée, est une vraie révélation. Il y a un gros potentiel à saisir.

. WAR INSIDE

Plusieurs fois ils sont passés dans le Poitou, plusieurs fois je les ai manqué. Cette formation de black death originaire de Nantes a beau être modeste, à priori, elle jouit néanmoins d’une petite réputation. Notamment, suite à leur premier album « Welcoming the Crow », qui a bénéficié d’avis favorables, de la part des critiques, comme de la part des aficionados qui traînent souvent à la Salle Emeraude. C’est un groupe qui ne manque pas de mordant sur scène. Dommage que Thomas le chanteur soit un peu tout seul pour réagir scéniquement. Il bouge beaucoup, se met en transe et vit entièrement la musique. Son jeu de scène est remarquable. Mais que pourrait-on dire des musiciens. Eux sont concentrés à leurs instruments, mais donnent parfois la fâcheuse impression d’être ailleurs. Ne soyons pas trop regardants à leur égard. Ce léger manque de communion est néanmoins pallier par un black death maîtrisé de bout en bout, assez efficace, et ne manquant aucunement de tranchant. Ce show fut appréciable, et apprécié, à en juger à la forte réaction du public qui ne s’est pas fait prier pour s’étriper, au point de blesser un participant au pit, qui s’est illico arrêté, offrant alors au groupe un énorme vide entre le premier rang et le second placé loin derrière. Lors de mon interview en coulisses de la scène, ils étaient anxieux à l’idée de connaître les avis sur le show. J’ai dit de manière un peu déplacée : « Ouais ! C’était pas mal ! ». J’ai senti à ce moment un petit malaise. Héhé ! Au moins, on se rend rapidement compte que « War Inside », même pour un public de quarante personnes, fait ce qu’il faut, avec soucis et énergie. Voilà des mecs qui ont envie de donner et de faire plaisir à leur public. Beaucoup de groupes stars pourraient s’inspirer de cet esprit.

Set-List: 1. The Great Conductor ; 2. (cold?) ; 3. (conivence?) ; 4. Through Dead End ; 5. The Stink ; 6. (bones?) ; 7. L.S.L. ; 8. (maggots?) ; The Histrion

 

 

You must be logged in to post a comment.