chroniques et interviews metal

5377E-Force + Bestial Legacy @ Poitiers 2015

posted by alonewithl on octobre 23rd, 2015

E-Force à Poitiers

E-Force + Bestial Legacy @ Poitiers (86) – Le Zinc
(22 Octobre 2015)
Ouverture à partir de 20:00 heures.

> Photos

Jeudi 22 Octobre

Ce 22 Octobre 2015, Anthems Of Steel organisait une petite soirée thrash metal dans le caveau du Zinc à Poitiers. On y retrouve en première partie « Bestial Legacy », jeune formation de death thrash ayant encore peu de concerts à son actif, et que l’on a pu voir notamment lors du Warm Up, à la veille du Anthems Of Steel Fest à Bressuire, de cette année. Mais ce n’est pas trop pour lui que l’on s’est déplacé en nombre au Zinc. La vedette n’était autre que « E-Force », le projet de l’ancien chanteur canadien de « Voivod », aujourd’hui installé en France, et qui compte désormais quatre opus au compteur. C’est même extraordinaire d’accueillir une telle formation dans un lieu recevant d’ordinaire de petits et jeunes groupes. Il n’était pas étonnant de voir le bar plein à craquer..

. BESTIAL LEGACY

J’avais critiqué leur prestation d’il y a quelques mois à Bressuire. D’évidence « Bestial Legacy » manque de maturité. Ce soir-là leur death thrash rampant s’est montré juste un peu plus efficace. Il y avait un peu plus de coordination entre les instruments. On n’en retenait pas l’idée d’un complet brouillon comme l’autre fois. Même le chanteur semblait avoir retenu un peu d’expérience, cependant les différents entractes entre les titres et les petites blagues pourraient couter très chers à l’usure et devant une salle plus garnie. Devant 20 personnes, ça marche, c’est plaisant et révèle toute la sympathie du groupe. Là, on était plus nombreux, et ces longs arrêts après chaque morceau sur une setlist de 10 pistes faisaient perdre tout leur élan. Ce signe d’amateurisme fait également perdre tout l’environnement morbide de leur musique. Ce que ne fera pas, par exemple, « E-Force », à titre de comparaison. On pourra également reprocher à notre vocaliste une perte de puissance vocale sur les derniers titres. Il semblait pourtant bien assuré au départ. Tous ces petits détails se gommeront à force de concerts, dès que les membres auront pris de l’assurance sur scène avec un public. Musicalement, il est indéniable que « Bestial Legacy » s’en tire mieux que leur passage à Bressuire. Ils prennent en force, en assurance, en doigté. Il reste pour autant du chemin à parcourir.

Set-List:
. Mind Swamp / . War / . Blind Therapy / . Modern Slavery / . Mean Machine / . Burned to Ashes / . Laws of Destruction / . Chirurgical Insanity / . State of God / . Crashdown

. E-FORCE

Ayant que trop peu écouté leurs différents volumes, je ne savais tout bonnement pas à quoi m’attendre d’eux. Je me disais que ça sonnerait forcément comme du « Voivod » au fait que son leader ait été un ancien membre de la formation de thrash futuriste. J’essayais pour cela de retrouver mes impressions lors du passage de « Voivod » au Hellfest d’il y a deux ans. En fait, Ce fut loin de l’image que j’en avais. « E-Force » s’est employé à un thrash metal moderne virulent, tranchant comme une lame de rasoir, où on retenait principalement le chant très agressif d’Eric. Je ne connaissais pas cette agressivité vocale chez « Voivod », même s’il y eu apparemment quelques reprises de l’ancienne formation. « E-Force » donnait donc sa vision du thrash, ne ménageant aucunement ses efforts. La troupe internationale composée d’un canadien anglophone, d’un français, d’un tchèque et d’un italien se donnait véritablement sang et eau pour restituer un véritable champ de lames rouillées dans lequel on se devait de traverser à la course durant près d’une heure. Un superbe concert et une revisite du thrash metal dans son ensemble.

 

 

You must be logged in to post a comment.