chroniques et interviews metal

5787R.A.B + Rédemption @ Poitiers 2016

posted by alonewithl on mars 12th, 2016

affiche

R.A.B + Rédemption @ Poitiers (86) – Le Zinc
(26 février 2016)
Début à partir de 20:00 heures.

> Photos

Vendredi 26 Février

Le lendemain du passage de « Hypno5e » et de ses comparses à la MDE, le Zinc de Poitiers s’ouvrait à deux autres petits groupes dans un registre beaucoup plus rock. Je rencontre de nouveau là-bas Pat de Go Music qui organisait l’événement mais aussi mon camarade Eternalis et sa dame venus en simples curieux. Les informations concernant les deux groupes de la soirée me manquaient. A l’évidence « Rédemption » était une troupe très jeune et encore amateur. J’étais en revanche plus intrigué par « R.A.B » et son stoner/rock. La troupe était aussi issue de la région lyonnaise dont on avait vu « Flayed » au Zinc encore récemment. On apprendra par la suite que les deux formations se connaissent bien et ont tous deux un même niveau de professionnalisme sur scène.

. REDEMPTION

Le groupe n’est pas à confondre avec la prestigieuse formation progressive américaine du même nom. On retient juste la différence de l’accent en fait, ….et une différence de style et de niveau. Nos petits jeunes viennent de Tours et sont encore à leurs balbutiements. On apprécie qu’ils aient la pêche et que ce soit chanté en français. Leur style manque encore un peu de personnalité. Bien que l’on reste globalement dans un rock français des caves, on se surprend à y trouver à louches ou à cuillères des passages de punk, de hardcore, voire même de grunge et de groove metal. On identifie ainsi la personnalité et la passion de chacun des membres, mais leur musique fait plus songer à une salade de fruits qu’à un ensemble clairement homogène. Ça reste néanmoins tout à fait mangeable, même si on cerne qu’il y a encore du chemin à faire. Les paroles sont clairement engagées. On évoque avec un certain courage toutes sortes de problèmes de société. Certains s’y retrouveront, d’autres non, mais on renoue là avec la tradition du rock français des années 80-90.

. R.A.B

Etrangement, le public s’est un peu éclipsé pour « R.A.B ». Cela n’a pas empêché les larrons de donner une performance du tonnerre, un stoner blindé et très professionnel, un son rincé au bourbon avec un frontman intenable, à l’humour ravageur. Cet humour on le trouve évidemment sur le nom du groupe « Rien A Battre » ou « Rien A Branler » ou même encore « Rillette Andouille Boudin », c’est selon. Aussi sur les albums. Leur premier né est intitulé « Rab 1 », le second « Rab 2 ». Vive les jeux de mots. La petits blagouille n’avait lieu que durant les entractes, pendant les morceaux, croyez-moi c’était du lourd et du sérieux. Comme pour leurs confrères de « Flayed », les mecs étaient un peu serrés. Cela aurait mérité plus d’espace pour laisser complétement exprimé leur jeu scénique, que l’on devinait expérimenté. Hormis ce stoner de compét’, on décelait une fois sur la set list un registre quelque peu différent sur le redoutable « Gay Killer ». Ce titre introduit par un petit sondage à main levée pour savoir qui était pédé et qui était tueur de pédé était dans un pur style rock sudiste, quelque peu bluesy. On se dit alors que la troupe aurait pu venir de Floride ou de Géorgie, on n’aurait pas pu les distinguer.

Set-List:
1. First Mate / 2. Feel Good / 3. That’s How We Do / 4. Only Fear Is Fear Itself/ 5. Pityful Liar / 6. God’s Friend of Mine / 7. Good Old Days / 8. Gay Killer / 9. Welcome to the South

 

 

You must be logged in to post a comment.