chroniques et interviews metal

6234Drakwald + Guests @ Angoulême 2017

posted by alonewithl on janvier 29th, 2017

Drakwald à Angoulême

Drakwald + Wergeld + Telperion @ Angoulême (16) – Le Mars
(21 Janvier 2017)
Ouverture à partir de 20:30 heures.

> Photos

Samedi 21 Janvier

Organisé principalement par Greg du groupe “Wergeld”, l’événement viking qui en est à sa seconde édition et qui va vise à promouvoir le folk et le pagan metal sur la ville d’Angoulême va très probablement disparaître. Pas faute de public, puisque lors des deux éditions la foule est venue en nombre au bar du Mars. A cause d’un cumul de responsabilités, d’un changement de domicile, il a fallu pour celui qui se trouve à la tête de l’association Atomizer faire un choix difficile. Peut-être trouvera t’on un repreneur d’ici là, et ce serait souhaitable au vue de ce que l’on a pu avoir ce 21 janvier 2017. Et nous avions en supplément une tête d’affiche de prestige avec le potentiel français incarné par “Drakwald”. En rade avec ma caisse sur la nationale à proximité de Ruffec, j’ai quand même pu me rendre à cette festivité folk pagan et rencontrer les différents artistes. Le premier concert devait débuter à 20h30, mais à plus de 21h le premier groupe à entrer sur scène continuait encore ses balances. Tout devait être décalé et faire en sorte que tout se termine avant 1h du matin. Les groupes succédants à “Telperion” avaient donc une manœuvre réduite quant à leurs propres balances et à leurs shows. Mais la mission sera tout de même accomplie.

. TELPERION

Ils sont tous jeunes, tous beaux, en plus de cela le combo est tout frais et nous provient de Clermont-Ferrand. “Telperion”, groupe de folk metal a déjà produit un album, que l’on peut librement écouter sur leur page Bandcamp. Mon avis sur ce projet était à priori mesuré par ce que j’ai découvert de leur ouvrage studio, assez mal desservi par la production et le mixage, je dois dire. Néanmoins, je gardais confiance à propos de leur show. Et il faut reconnaître qu’il était à l’hauteur des espérances les plus optimistes. Il y avait beaucoup d’énergie en live dans ce folk metal à tendance celtique et tous les instruments sonnaient bien, y compris le clavier, instrument pourtant mal desservi généralement sur les concerts. En plus de cela, le vocaliste/guitariste est un bon chauffeur de salle. Il est un peu dommage que le reste de la bande, à part peut-être le bassiste est demeuré assez discret par rapport au public. La violoniste est d’ailleurs un peu trop en arrière plan sur scène. Malgré cela le show a révéler une formation confiante et plutôt valeureuse en mode spectacle.

Set-List:
1. Intro / 2. Wind Rose / 3. Far From the Pain / 4. Osiris / 5. Hooded Man / 6. Gergovia / 7. Spinning Beer / 8. Release Your Soul / 9. Wolf / 10. Grendel / 11. Final Hour

. WERGELD

Après des balances un petit peu précipités, “Wergeld” se met en piste. Il y a eu une petite discussion et interrogation entre “Wergeld” et “Teleperion” sur celui qui allait être le premier sur scène. Humblement, “Telperion” avait choisi l’ouverture. ça arrangeait “Wergeld” qui bénéficiait d’un renfort de public, notamment quelques jeunes keupons assez joyeux qui vont dès lors battre l’ambiance. “Wergeld” n’a toujours sorti qu’un Ep, mais un album est en court de réalisation et différentes chansons sont interprétées en live. Ils étaient aussi présents sur la même scène l’an dernier sur la première édition de la soirée viking. Guillaume était alors au claviers et au chant, il s’occupe désormais du chant, mais aussi de la guitare rythmique. Pas de claviers du coup. Il confiera d’ailleurs à ce propos après concert que le chant passe mieux avec la guitare qu’avec les claviers. On retrouve une performance équivalente à celle de Vars il y a quelques mois, donc nettement supérieure à celle d’l y a un an. Néanmoins, un inconvénient de taille réside: la qualité sonore. On entendait absolument pas les chœurs. Au point, que lors de la reprise de “Baptised in Fire and Ice” de “Bathory”, devenue une conclusion coutumière à la formation angoumoisine, il y eu un petit flop. On entendait distinctement “Baptised in…”, puis rien. Au point d’en arriver à spéculer que l’on pouvait être baptisé avec à peu près n’importe quoi pour devenir un viking……ou un franc, selon que l’on se situe du point de vue de “Wergeld” ou de celui de Quorthon. Il est à noter que le morceau “Freyja” a été plébscité par le public.

Set-List:
1. Intro / 2. Nibelungenlied / 3. Drinking the Blood of the Beheaded Priest / 4. Bloody Goddesses / 5. 40 Years of War / 6. Freyja / 7. The Loss of the World Tree / 8. In Tribute to Beltan / 9. Baptised in Fire and Ice (Bathory Cover)

. DRAKWALD

Je descends en catastrophe en écoutant la musique d’introduction des loges. L’interview de “Telperion” a un peu duré, mais ce sont encore une fois les balances de “Drakwald” qui m’ont paru là écourtés. Le groupe tourangeau débute aux alentours de minuit. Le public parait un poil moins étoffé, mais est toujours au rendez-vous. Sans surprise, la set-list reprend des deux volumes sortis, et après quelques morceaux la petite foule va dangereusement s’agiter. Rien à redire de leur death mélodique/folk. Tout parait maintenant très classique à force de les voir et revoir. Les titres plus mélodiques issus de “Riven Earth” font généralement fureur. On pourra néanmoins noté que Thibault à la basse et au chant a coupé ses tifs, et que le groupe gagnerait en prestance à bouger davantage sur scène. Je le dis et le redis, il s’agit là d’une des formations les plus prometteuses dans le folk metal français. Peut-être même un futur leader. Il faut pour cela dépasser les frontières de l’Hexagone et que l’album suivant ne perd en rien l’énergie du second volume. Merci à eux et aux autres formations de faire vivre une scène folk/pagan en France.

Set-List:
1. Doomsday Argument / 2. Let the Slaughter Begin / 3. Primal Dawn / 4. Echo of Memories / 5. Inhale the Ashes of Honour / 6. Rebirth / 7. When Beer’s Flowing / 8. Chasm of Ignorance / 9. Blood and Glory / 10. Despair of the Last Men / 11. Erase by Fire

 

 

You must be logged in to post a comment.