chroniques et interviews metal

6372Artery + Guests @ Angoulême 2017

posted by alonewithl on juin 11th, 2017

artery à angoulême

Artery + Guests @ Angoulême (16) – Le Mars
(03 Juin 2017)
Ouverture à partir de 20:30 heures.

Samedi 03 Juin

Il faut dire que j’ai été solicit à de nombreuses reprises par l’organisateur d’une soirée événement pour la sortie officielle du 3ème album du groupe de thrash metal angoumoisin “Artery”. Un groupe local que j’ai déjà suivi à quelques reprises et qui sort petit à petit de l’anonymat. Dans une soirée présentée comme “thrash” au bar du Mars d’Angoulême, ceux-là ne sont pas tout seuls. Ils peuvent compter sur la présence des limougeots de “Warheat” en première partie, suivi d’un autre groupe de Limoges, “Syrinx”, déjà un peu plus connu, mais dans un registre plus death également. L’ambiance était purement agréable. On profite du temps pour discuter entre bons gentlemen, et le public est plutôt au rendez vous, bien que n’excédant pas les 60-70 personnes.

. WARHEAT

Le premier à se lancer est “Warheat” qui propose un thrash crossover des plus abrasifs, tirant légèrement sur le death. Du moins de ce que l’on arrivait à deviner. Tout était assez indistinct entre les différents instruments, si bien que l’on entendait à peine les solis de guitare quand il y en avait et que ça se fondait malheureusement dans la masse. L’ensemble était malgré tout puissant avec une batterie performante, mais couvrant les autres musiciens, le lead guitariste et la bassiste principalement. Le vocaliste s’en sortait mieux, même si la communication avec le public était très limitée, on percevait une voix cradingue vindicative qui porte et qui défend correctement l’ensemble. Le set se termine avec une reprise de “Toxic Holocaust”, répondant au genre défendu. “Warheat” qu a sorti son premier EP tout récemment aurait certainement pu faire un meilleur concert avec un son plus équilibré et une meilleure répartition entre les différents instrus qui se sont quelque peu genés les uns aux autres. Néanmoins, sa nervosité a contribué pour faire une prestation plutôt correcte.

Set-List:
1. Planet Terror / 2. Vox Populi / 3. Alone / 4. Warheat / 5. Junk ‘em All / 6. Massengrab / 7. Reverse the Cross / 8. Necrowarfare / 9. Fucked Up / 10. Burn Your Soul / 11. Neurotoxic Massacre / 12. ? (Toxic Holocaust Cover)

. SYRINX

Suite à des balances plus longues que d’ordinaire, c’est au tour de “Syrinx”. Parler de ce groupe comme un groupe de metalcore est franchement abusé. Pour ce qu’il y a de core dedans, on en retient pas grand chose. Peut-être que sa conception moderniste du death metal y est pour quelque chose dans cette classification que l’on peut voir parfois. “Syrinx” est un trio proposant un death metal fortement tempéré par une approche progressive et atmosphérique. On cerne pourtant peu d’effets pour un style qui semblait en demander en quantité et la batterie s’en tenait à un jeu plus simple que son prédécesseur aux fûts. Néanmoins, la sauce prend. On remarque une basse très ostensible, qui s’adonne beaucoup dans le rythme. Pas d’annonce de titre, pas de communication avec le public, mais cela épousait l’aspect solennel de la chose. Le set prend fin sur un long morceau bien étiré et atmosphérique au possible intitulé “An Old Amerindian Vision”. Ce passage fut intéressant, même s’il tranchait radicalement avec “Warheat” niveau agressivité. On retient un grand professionnalisme et implication froide, réservée qui se fond parfaitement avec la musique.

. ARTERY

Après les jeunes, c’est au tour des ancêtres. Enfin, tous ne sont pas des dinosaures, mais pratiquent avec “Artery” un thrash metal nord-américain assez marqué fin des années 90, début 2000. Et c’est ce soir que sort officiellement leur troisième album “Dreamland”, une autoproduction de bien meilleure facture que les deux efforts précédents. On attend donc à ce que des nouveaux titres soient joués en live. Trois morceaux du nouvel album sont en effet présents sur la set-list. Dommage cependant que le premier d’entre eux tombe un peu à plat. “Artery” a besoin de s’échauffer avant de trouver un rythme de croisière, qui arrivera en plein morceau d’”Eternal Sanctuary”, heureusement juste après. On retrouve le groupe angoumoisin flamboyant comme lors de sa venue au Hell’Oween de Saintes, dans le milieu du concert, entre “Fed Up” et “War Letter”. Le public a un peu plus remué durant de ce concert, même si l’horaire tardive n’encourageait pas forcément aux circle pits et autre pogos. Après discussion, j’avais compris que la set-list serait réarrangée par la suite, toujours privilégiant le nouvel album, mais faisant ressortir des morceaux plus forts, plus engageants. Bon choix, car “Dreamland” semble être un bon terreau pour de futures prestations.

Set-List:
1. Lost in Darkness / 2. Eternal Sanctuary / 3. Iced Earth / 4. Fed Up / 5. Viking / 6. Nameless Fear / 7. War Letter / 8. Condolences / 9. Artery

 

 

You are currently not logged into an account. Login »