Critique du Spectacle de Accept / Sabaton 17 Avril 2011 Club Soda Montréal

Critique du Spectacle de Accept / Sabaton
17 Avril 2011 Club Soda, Montréal
Les suédois de Sabaton en était à leur première visite en sol canadiens, et ils ont été agréablement surpris par l’accueil chaleureuse de la foule particulièrement le chanteur et le bassiste qui arborait de large sourires. Le jeune groupe qui évolue dans un style Power Metal conventionnel ont su capter l’intérêt tout au long du spectacle, ils ont terminé leur set avec la chanson Metal Machine. 6.5/10
De retour après une absence de plus de 20 ans et ce malgré la carence de leur emblématique chanteur Udo Dirkschneider nos célèbres germains métalliques ont pris d’assaut la scène du Club Soda avec aplomb, en entamant deux pieces de leurs dernier et fantastique album “?Blood Of The Nations?”. “?Teutonic Terror?” et “?Bucket Full Of Hate?” nous ont prouvé que Accept n’a rien perdu de sa fougue d’antan. Le public est déjà conquit, puis aussitôt Wolf Hoffmann, et sa troupe plonge dans le “?back Catalog?” des années ’80 avec les tubes “?Starlight?” et un “?Breaker?” bien senti appuyé par la double grosses caisses histoire de faire un peu de promotion pour son nouvel opus, le groupe interprète “?New World Comin’?” et à partir de ce moment Accept nous gratifiera de ces riffs les plus tranchant et incisif qui soit, en commençant par la glorieuse époque de “?Restless And Wild?” avec sa cavalcade effréné suivit de l’irrévérencieux “?Son Of A Bitch?” ont prends toujours un malin plaisir à réécouter ces classiques intemporels du Heavy Metal. “?Monsterman?” issue de l’album “?Russian Roulette?”?servira de précurseur au magistrale “?Metal Heart?” ou encore une fois le charismatique guitariste Wolf Hoffmann nous demandera de participer en chantant avec lui lors de son solo, cette dernière chanson fut sans conteste un des moment fort de la soirée. Le frontman à casquette soudé sur la tête Mark Tornillo (ex. TT Quick) nous revient à la charge avec le très lourd “?Neon Nights?” certains diront qu’il ne vaut pas ce bon vieux Udo, mais force est d’admettre que le gars ce débrouille vraiment bien derrière son micro, parfois les intonations sont les mêmes, un espèces de croisement entre Dirkschneider et Klaus Meine des Scorpions. En ce qui a attrait aux autres musiciens, le bassiste Peter Baltes un des deux seuls membres fondateur du groupe ne laisse pas sa place, le gars est un virtuose de la quartes cordes et ses prouesse exécuté avec vélocité et précision en épatera plus d’uns. Herman Frank beaucoup plus discret que son comparse assure une amalgame parfaite. La batterie est tenue de mains de maître par le talentueux Stefan Scharzmann (ex. U.D.O. Helloween, Running Wild, Krokus). “?Bulletproof?” et son intro bluesy reprend les hostilités et nous prépare pour une autre séries de succès de la formation allemande le puissant “?Losers And Winners?” ( Write a letter, What’s the matter ?) accompagné de l’accent teutons bien sur. Suivit de “?Aiming High?” et du très attendue et si bon “?Princess Of The Dawn?” qui conduira son public vers le nirvana. “?Up To The Limit?” et le très rock and roll boogie de “?Burning?” clôturerons le spectacle.
Une vielle bande diffuse l’enregistrement de la chansonnette Hei-Di, Hi-Do, Ha-Da et c’est sous les traits d’un énorme monstre marin que le groupe nous revient tel un prédateur venant achever sa proie “?Fast As Shark?” titre phare de la carrière d’Accept est interprété à une vitesse déconcertante au grand plaisirs de tous. “?Pandemic?” et son refrain accrocheur et mélodique servira de tremplin au titanesque “?Balls To The wall?” qui a été probablement le clou de la soirée, cette chansons demeurera à tout jamais un incontournable de la musique Heavy Metal. Le groupe tirent sa révérence sous le signe de la victoire. 9/10
Setlist?: Sabaton

  1. Ghost Division
  2. Primo Victoria
  3. 40.1
  4. Cliffs Of Gallipoli
  5. Uprising
  6. Metal Machine

Setlist?: Accept

  1. Teutonic Terror
  2. Bucket Full Of Hate
  3. Starlight
  4. Breaker
  5. New World Comin’
  6. Restless And Wild
  7. Son Of A Bitch
  8. Monsterman
  9. Metal Heart/Guitar Solo
  10. Neon Nights
  11. Bulletproof
  12. Losers And Winners
  13. Aiming High
  14. Princess Of The Dawn
  15. Up To The Limit
  16. Burning
  17. Rappel?:

  18. Fast As A Shark
  19. Pandemic
  20. Balls To The Wall

 

Discussion Area - Leave a Comment