Critique Du Spectacle De Supertramp 16 Juin 2011 Centre Bell

Critique du Spectacle de Supertramp,

Montréal 16 Juin 2011, Centre Bell

 Jeudi 16 Juin, Montréal, était l’hôte de l’un des plus marquant groupes de rock progressif des années ’70 “?Supertramp?” La formation britannique célébraient leurs 40ième anniversaires et ont décidé de clôturer leurs tournées en sol québécois.

Le spectacle c’est ouvert tout en douceur sous un éclairage pourpre et bleuté avec la pièce “?You Started Laughing?” issu de l’album “?Live Paris?” suivit aussitôt de “?Gone Hollywood?” du célèbre “?Breakfast In America?” bénéficiaire d’un disque diamant pour cet ventes au Canada (800 000 copie).

Malheureusement le groupe toujours privé des service d’un de leurs talentueux musicien et membre fondateur “?Roger Hodgson?” ont eu de la difficulté à faire soulever les 9,500 quelques spectateurs présent, en effet ce n’est qu’à partir de la 5ième chansons que la bande à “?Rick Davies?” a mis la machine en marche. Pour le côté scénique Supertramp disposent de trois écran géant et d’un “?light show?” digne de mention. Neufs musiciens incluant choriste se partagent la scène qui est quant à elle vaste et assez dégarnie. Le groupe nous offrent un voyage dans le temps en pigeant dans son répertoire presque inclusivement de la décennie ’70 époque à laquelle le groupe avaient atteint son apogée. La section des cuivres est dirigé de façon magistrale par “?John Helliwell?” ce saxophoniste / Instrumentiste aux multiple facette, ce dernier ces entretenue avec la foule à quelques reprise en français avec un sens de l’humour très british. Aussitôt les premiers accords de “?Give A Little Bit?” entendue que la foule bondit de son siège, le classique aura droit à une ovation, “?Rudy?” sera également très apprécié auprès des fans, un des moments forts de la soirée fut sans conteste “?Another Man’s Woman?” ou l’on a pu contempler tout le génie de “?Rick Davies?” l’homme nous a offert un solo démentiel et complètement survolté, ce type maîtrise son instrument à la perfection, pour l’occasion un homme assis dans une chaise longue sous un grand parasol sirote une bonne bière froide Canadian en lisant les dernière nouvelle de la gazette, bien sure il s’agit d’un clin d’œil à l’album “?Crisis?? What Crisis?? ” A peine remis de nos émotions que “?Helliwell?” nous informe que la police a barré la rue Sainte-Catherine, ainsi que le pont Champlain qui est fermé pour des travaux de construction ainsi donc, le chemin pour se rendre à la maison risque d’être un peu plus long, naturellement cet belle paroles nous ont été servie en guise d’introduction pour “?Take The Long Way Home?” Un autre moment savoureux à été le très bluesy “?Bloody Well Right?!” magnifiquement interprété, le groupe poursuit son ascension avec le méga tube planétaire “?The Logical Song?” qui reçu un fort bel accueil le groupe termine son récital sur “?Goodbye Stranger?”

Pour le rappel “?Davies?” et ses acolytes nous ont délivré trois pièces tirée du légendaire disque de 1974 “?Crime Of The Century?” en commençant par “?School?” et son intro inoubliable à l’harmonica, suivit par le grand succès “?Dreamer?” que tout le monde ont repris en chœurs. Evidemment, Supertramp nous avait gardé la crème pour la fin avec son “?Crime Of The Century?” “?Davies?” concentré devant son piano à queue martelant ses touches noires et blanches en parfaite symbiose avec la vidéo qui défilent dans le cosmos, le spectateur est emmené au nirvana pendant qu’au loin on aperçois des barreaux qui se rapproche de l’objectif sournoisement, l’effet est saisissant, fier de leur performance Supertramp quitte la scène avec panache. 7.5/10

  1. You Started Laughing
  2. Gone Hollywood
  3. Put On Your Old Brown Shoes
  4. Ain’t Nobody But Me
  5. Breakfast In America
  6. Cannonball
  7. From Now On
  8. Give A Little Bit
  9. Downstream
  10. Rudy
  11. It’s Rainning Again
  12. Another Man’s Woman
  13. Take The Long Way Home
  14. Bloody Well Right?!
  15. The Logical Song
  16. Goodbye Stranger
  1. School
  2. Dreamer
  3. Crime Of The Century

 

2 Responses to “Critique Du Spectacle De Supertramp 16 Juin 2011 Centre Bell”

  1. Excellent spectacle suivant une recette classique, maintes fois répétée, mais toujours appréciée.
    Je suis toutefois grandement déçu de la sonorité. Volume très faible et qualité sonore exécrable; aucune séparation des fréquences; impossible de discerner la basse de la batterie,… etc
    Ce mauvais son a gaspillé les talents présents sur scène.
    Supertramp nous a toujours habitué à une sonorité exemplaire, même dans les années 1970 ou une sonorité de qualité était un exploit.
    À 100$+ le billet, j’ai le sentiment de ne pas en avoir eu pour mes $

  2. Je vous accorde raison pour dire que le groupe utilisent la même recette depuis belle lurette, mais ça reste quand même une recette gagnante. Par contre concernant le son de l’endroit ou j’étais placé (Rouge 114 P) cela était très bien, j’admet que certaines pièces manquait un peu de “Punch”

Discussion Area - Leave a Comment