novembre 17th, 2004

Wenlock : Welcome to the Wenlock World

Wenlock : Welcome to the Wenlock WorldC’est après 2 démos sortis respectivement en 1999 et 2000 que Wenlock nous présente leur « premier » album : Welcome to Wenlock World.

WENLCOCK est un groupe de Beauvais qui comptent 6 musiciens (dont 3 guitaristes) et qui à l’écoute de ce premier album font preuve d’une grande ambition. Le groupe a d’ailleurs était remarqué par label « Furitive record ». Malheureusement les aléas du buisness font que le groupe présentera ce disque comme une démo, le label ayant mis les clefs sous la porte.

Démo plutôt réussi, il faut bien l’avouer. Le groupe officie dans un registre à la IRON MAIDEN et nous livre un Heavy de bonne facture.

Mais, si les interprétations des musiciens et sans reproche, il est difficile de « rentrer » dans l’album. Il faudra surtout plusieurs écoutes pour se faire au timbre de voix, assez particulier, et d’apprécier la musique.

Au niveau des chansons en elle-même, et hormis la voix du chanteur, un détail frappe. La musique nous semble familière. Nous avons l’impression de l’avoir déjà entendu. Et nous en revenons toujours à la même chose : IRON MAIDEN. Il faut se rendre à l’évidence que les comparaisons sont inévitables. Inévitables, mais réducteurs. Le groupe arrive tout de même à écrire de bonnes chansons : « Welcome to Wenlock World », « I’m a god » (taillée pour la scène) ; des refrains facilement mémorisables : « Call the magicien », mais fera également preuve de mauvais goût : le break de « Nightamare », horriblement niais, que nous mettrons sur le dos de la jeunesse.

Dans le monde de Wenlock, nous avons découvert le coin à touristes, reste maintenant, au groupe, de nous montrer les coins plus reculés de ce monde prometteur.

novembre 17th, 2004

Wenlock : Welcome to WENLOCK world

Welcome to WENLOCK worldC’est après 2 démos sortis respectivement en 1999 et 2000 que Wenlock nous présente leur « premier » album : Welcome to WENLOCK world.

WENLCOCK est un groupe de Beauvais qui comptent 6 musiciens (dont 3 guitaristes) et qui à l’écoute de ce premier album font preuve d’une grande ambition. Le groupe a d’ailleurs était remarqué par label « Furitive record ». Malheureusement les aléas du buisness font que le groupe présentera ce disque comme une démo, le label ayant mis les clefs sous la porte.

Démo plutôt réussi, il faut bien l’avouer. Le groupe officie dans un registre à la IRON MAIDEN et nous livre un Heavy de bonne facture.

Mais, si les interprétations des musiciens et sans reproche, il est difficile de « rentrer » dans l’album. Il faudra surtout plusieurs écoutes pour se faire au timbre de voix, assez particulier, et d’apprécier la musique.

Au niveau des chansons en elle-même, et hormis la voix du chanteur, un détail frappe. La musique nous semble familière. Nous avons l’impression de l’avoir déjà entendu. Et nous en revenons toujours à la même chose : IRON MAIDEN. Il faut se rendre à l’évidence que les comparaisons sont inévitables. Inévitables, mais réducteurs. Le groupe arrive tout de même à écrire de bonnes chansons : « Welcome to WENLOCK world », « I’m a god » (taillée pour la scène) ; des refrains facilement mémorisables : « Call the magicien », mais fera également preuve de mauvais goût : le break de « Nightamare », horriblement niais, que nous mettrons sur le dos de la jeunesse.

Dans le monde de Wenlock, nous avons découvert le coin à touristes, reste maintenant, au groupe, de nous montrer les coins plus reculés de ce monde prometteur.