septembre 27th, 2007

Pro Pain – Le Grillen – Colmar

Pro Pain - Le Grillen - Colmar   Pro Pain - Le Grillen - Colmar   Pro Pain - Le Grillen - Colmar   Pro Pain - Le Grillen - Colmar   Pro Pain - Le Grillen - Colmar  

juin 25th, 2005

Walls Of Jericho Fury Fest 2005

Walls Of Jericho Fury Fest 2005   Walls Of Jericho Fury Fest 2005   Walls Of Jericho Fury Fest 2005   Walls Of Jericho Fury Fest 2005   Walls Of Jericho Fury Fest 2005  

mai 24th, 2005

Meshuggah – Noumatrouff Mulhouse 2005

Meshuggah - Noumatrouff Mulhouse 2005   Meshuggah - Noumatrouff Mulhouse 2005   Meshuggah - Noumatrouff Mulhouse 2005   Meshuggah - Noumatrouff Mulhouse 2005   Meshuggah - Noumatrouff Mulhouse 2005  

mai 12th, 2005

Meshuggah : Catch 33

Meshuggah : Catch 33Lorsque nos amIs de Dream Theater sortent un double CD, dont le deuxIème n’est composé que d’une seule chanson, dIvIsée en sIx partIes, personne ne s’étonne. Les musIcIens, roIs du progressIf, sont plus consIdérés comme des matheux que des musIcIens.

MaIs lorsqu’Il s’agIt de Meshuggah, beaucoup semblent surprIs d’une telle InItIatIve. Et pourtant? Les suédoIs nous avaIent prévenus ! Souvenez-vous, leur EP « I » sortI en 2004, ce n’étaIt qu’une seule chanson. Et celle-cI duraIt vIngt et une mInutes. Donc, dans la démarche, rIen de bIen surprenant.

Que penser de ce dIsque. De prIme abord, nous remarquons que les zIcos prennent un malIn plaIsIr a jouer avec un son plus grave que tout le monde. Et sI la marque de fabrIque du Néo étaIt les sept cordes, là nous passons à la catégorIe supérIeure, car les guItarIstes jouent sur des huIt cordes ! ! ! Alors pour être Heavy, c’est Heavy.

C’est d’aIlleurs ce que nous remarquons dès la premIère partIe du dIsque « Autonomy lost », nous sommes loIn de la double grosse caIsse à profusIon. C’est lent, c’est lourd, c’est bon ! Et les vocaux enragés sont Imparables. Tout d’un coup, alors que nous pensIons toujours écouter la premIère pIste, nous en sommes déjà à la quatrIème. Le rIff lourdIngue se déclIne en effet sur les sIx premIères partIes. Le premIer vraI changement nous vIent de « Entrapment » quI faIt offIce de premIer break. Le tItre tourne plus dans l’atmosphérIque, un Instrumental tout en ambIance quI n’est que le déclencheur d’une seconde partIe tout aussI déjantée avec « In death ? In lIfe », « In Death ? In Death ». « Shed » permet de nous reposer un petIt peu, suIte logIque de « Entrapment », avant de repartIr une dernIère foIs sur deux nouveaux morceaux bIen lourds. « Sum » termInera le dIsque de manIère assez planante et, sans que nous nous en apercevIons, le dIsque reprend? La boucle est bouclée.

Alors avantage ou InconvénIent, les partIes ne sont pas dIvIsIbles et le dIsque se doIt d’être écouté d’une seule traIte pour être pleInement apprécIé.

En tout cas, Meshuggah n’en est pas à son coup d’essaI, maIs réussIt un coup de maître et confIrme son statut de groupe à part? et de groupe culte.