July 18th, 2007

Occultus (FRA) : ErichthôChroniquer une démo de vingt minutes n’a rien d’évident, surtout quand le disque en question ne se distingue ni par son incommensurable génie ni par sa nullité abyssale. Occultus nous livre sa toute première démo avec cet Erichtô. Difficile de dire si le groupe à de l’avenir ou va finir le nez dans le caniveau. Je vais faire court. Occultus nous sert trois morceaux pas particulièrement compliqués même s’ils sont relativement longs, avec un style simple, dans un registre déjà visité et revisité. J’aurais bien du mal à m’attarder franchement sur cet objet.

Rien d’original dans ce petit disque. La production n’est pas trop dégueulasse, la batterie est bien mise en avant et d’ailleurs le batteur n’est pas un pied car sans être un monstre de technique il assure son rôle avec une belle aisance, les guitares font mur avec des rythmiques répétitives teintées de quelques relents thrash, pas désagréables. La basse est totalement inaudible sur le premier morceau, apparaît par brefs remugles sur le deuxième et s’entend enfin franchement dans le troisième, mais n’est pas particulièrement remarquable, se contentant de suivre la rythmique du morceau (allez comprendre, pourtant les autres instruments semblent avoir la même production sur tous les morceaux, à croire qu’ils avaient simplement oublié de mixer la basse avec les autres instruments dans le premier morceaux. Enfin bref, c’est comme qui dirait un peu amateur de faire varier la qualité de son d’un instrument comme ça, mais c’est une démo, j’arrête de chipoter). Le chanteur s’écorche le gosier de manière on ne peut plus classique, pas mauvaise mais manquant franchement de personnalité. Sur vingt minutes, on a un morceau franchement pas passionnant (Pile of Skull), et deux autres un peu meilleurs.

Pour dire ce que vaudra la formation, il faudra visiblement patienter jusqu’au full lenght, pour voir s’ils tiennent la route sur au moins 40 minutes d’écoute à la suite. Anecdotique pour le moment.