Altars of Fab' Death

Behexen : My Soul For His Glory

La scène Black Metal Finlandaise est pour moi la meilleure actuelle, ne serait ce que par cette trilogie ultime: Horna, Sargeist, Behexen, chaque membre, notamment le remarquable Shatraug, copulant sans distinction dans ces trois entités. Behexen, à travers ses deux premiers albums, et particulièrement Rituale Satanum sorti en 2000, a fait preuve de sa capacité à nous vomir un Black haineux, brutal, pas toujours fin mais non dénué d’identité, en tout cas bien accrocheur.

Après un mémorable split avec Horna en 2005, on n’entend plus parler de Behexen, les membres s’éparpillant dans des projets annexes comme il est de coutume. Mais comme les meilleurs reviennent toujours, Behexen fait son come back en 2008 avec ce My Soul For His Glory, notablement transformé. Behexen a affiné sa musique, l’a diversifiée, élargissant sa palette Black Metal, sans en perdre sa sève destructrice, ce côté authentique.

On a affaire sur cet opus à des morceaux aux structures et influences indéniablement plus variées. J’en veux pour preuve ce vieux riff Thrash au groove plaisant sur le titre d’ouverture. Ou bien ces superbes trémolos sur Demonic Fleshtemple, avec cette intensité, cette conviction que bien peu de groupes sont à même de reproduire. On note aussi ces variations bien amenées accompagnés de sonorités guitaristiques bien trouvées sur Cathedral Of The Ultimate Void.

Behexen ne rechigne même pas à quelques petites parties atmosphériques, à la fin de Born In The Serpent In The Abyss, après un début de titre quasi Death, ou bien sur O.O.O., titre lent et monolithique sans batterie accompagné d’une voix lointaine. La voix d’ailleurs est une force de ce nouvel album, comprenant des variations allant du quasi grunt au criard strident classique au BM, et même au chant mystique, martial et clair sur le titre éponyme, un peu comme sur certains morceaux de Kampfar.

On a aussi droit à quelques parties de Black mélodique à la suédoise sur le très direct “And The Believers Shall Be Damned”. On finit avec le mid tempo gorgé de feeling “And The Stigmas Bleed Black” en belle conclusion d’un album bien trop court. Et même avec toutes ces influences, My Soul For His Glory est d’une redoutable cohérence. Ca passe d’une traite et ca fait énormément de bien. Le tout est servie par une prod’ audible à défaut d’être puissante, n’en déplaise aux “puristes purs” amateurs d’approximations, bien loin du son baveux de By The Blessing Of Satan déservant quelque peu le travail guitaristique.

Eclectisme, talent, conviction, et à défaut d’une originalité de toute facon caduque dans ce style si étroit, une patte évidente. Voilà les maîtres mots de ce cru 2008 de Behexen. Déjà, un très gros album de vrai et bon Black Metal pour 2008. La concurrence va devoir se bouger, la barre est haute.

Sargeist (www.spirit-of-metal.com).

A l’heure ou la scène black semble saturée et stéréotypée, quelques albums survolent inexorablement la masse, tel My Soul For His Glory, à la fois intense, prenant, sombre et profond. Behexen varie admirablement ses titres et maîtrise impeccablement ses atmosphères, pour restituer au final un album d’une richesse et d’une fluidité exemplaires, avec une authenticité & une sobriété plus que remarquables, loin du caricatural environnant. Une très bonne surprise me concernant. Fabien.

> - Les guests -, Behexen — fabien @ 11:03

25 janvier 2008