Altars of Fab' Death

Benighted : Icon

Benighted : IconFort du redoutable Identisick, lui ayant permis de se hisser au rang des leaders de la scène deathgrind hexagonale, Benighted décroche dès lors un précieux deal avec l’écurie Osmose Productions. Ayant désormais plus de moyens pour briser les frontières françaises, le quinquet stéphanois n’entend pas arrêter en si bon chemin, réussissant avec son nouvel album baptisé Icon, à mener son death explosif dans d’autres territoires.

Grâce à sa créativité, mais aussi au travail impressionnant de Kevin, son nouveau frappeur, Benighted élargit en effet son éventail musical, parfois vers plus de mélodie, tant en restant attaché à la brutalité et la vitesse qui le caractérisent. Icon est ainsi solide et diversifié, contenant des morceaux ayant chacun leur feeling et leur identité propre, depuis le furieux Slut et son refrain accrocheur, jusqu’au rapide et mélodique Saw It All. Passant aisément de structures hardcore, thrash, death puis grind, en y mêlant adroitement quelques touches indus ou rap (Grind Wit), Icon possède un bon équilibre, idéalement mis en valeur par la production lourde et puissante de Kohle, aux Kohlekeller Studios.

La force d’Icon réside également dans l’alternance de ses parties tapageuses et syncopées, à des passages très entrainants, à l’image de l’accélération assassine du titre éponyme. Enfin, sur les lignes complexes de basse et de guitares, la voix de Julien s’est encore bonifiée, le growler passant avec une aisance d’un guttural profond à des hurlements très agressifs.

Benighted mène ainsi une brillante carrière au fil des années, ayant déjà trouvé son style depuis son troisième album Insane Cephalic Production, et lâche aujourd’hui un Icon original, racé & abouti, à conseiller aux amateurs des dernières ogives deathgrind de Napalm Death, Dying Fetus ou Misery Index. Les allergiques aux sonorités un brin trop propres et à toute forme de mélodie préfèreront toutefois la brutalité plus manifeste et l’incision des riffs du terrible prédécesseur Identisick.

Fabien.

> - Les chroniques -, Benighted — admin @ 10:00

24 octobre 2007