Altars of Fab' Death

Catacomb : In the Maze of Kadath

Aux côés de Massacra, Agressor, Loudblast, No Return, Supuration, Crusher & Mercyless, Catacomb figure parmi les groupes deathmetal hexagonaux m’ayant largement subjugué au début des années 90. Parmi les formations citées, le groupe toulonnais reste celui n’ayant malheureusement aucun full lenght à son actif, et c’est la raison pour laquelle j’ai toujours considéré la démo Maze of Kadath comme une sorte de mini-album à part entière, précieusement rangée aux côté de Sensorial Treatment, Neverending Destinity, Enjoy the Violence, j’en passe et des meilleurs.

A la manière de Nocturnus ou de Crypt of Kerberos, Catacomb figure parmi ces toutes premières formations deathmetal incluant un clavier à part entière, non pour apporter un côté facile & pompeux aux compositions, mais pour l’utiliser au contraire à des fins techniques et renforcer la noirceur de ses atmosphères. The Key, Hallucinating Moutains & Time’s Lurker restent à mon sens parmi les titres les plus mémorables du deathmetal hexagonal, véritable osmose entre brutalité et côté sombre.

J’ai également eu la chance de ressentir toute la puissance et la magie de Catacomb en concert, lors d’une soirée en 1993, en première partie de No Return. James y déployait un guttural particulièrement granuleux & terrifiant, loin des petites intonations blackisantes que l’on peut entendre sur le triste We Shall Inherit. Tony était aussi un sacré guitariste.

Fabien.

> - Les commentaires -, Catacomb — fabien @ 11:12

24 janvier 1993