Altars of Fab' Death

Cerebral Fix : Life Sucks and Then You Die

Cerebral Fix : Life Sucks and Then You DieFondé en 1986 à Birmingham autour de Tony Warburton, Gregg Fellows et Simon Forrest, Cerebral Fix est un des nombreux groupes metal formés par des musiciens issus de la scène punk british, à l’instar d’Onslaught, Sacrilege, Anihilated, Metal Messiah ou Xyster. Sa seconde demo-tape Product of Disgust attire l’attention du label Vinyl Solution, signant cette même année les deathsters de Bolt Thrower. Tout comme son confrère de Coventry, le quintet se dirige aux Loco Studios pour la mise en boite de son premier album, également mis en image par Paul McHale et distribué uniquement en vinyle par le fameux label londonien.

A l’image de la couverture de Life Sucks and Then You Die, Cerebral Fix ne se prend pas tout à fait au sérieux et possède encore à cette époque un bon pied dans le british-hardcore, bien qu’il ait déjà cette volonté de métalliser le tout, à l’image de ses plans de batterie chargés, de son assise à deux guitares lourdes de distorsion, et des vocaux de Simon uniques et rocailleux. Si l’enregistrement reste modeste et les compositions principalement courtes & directes dans un bon esprit HC, notre groupe montre déjà une réelle capacité à structurer ses morceaux et à tendre plus particulièrement vers un thrash teigneux sur plusieurs morceaux, à l’image de l’intense Warstorm, quatre minutes où la bande alterne rythmes tapageurs et passages plombés, trouve les riffs & refrains accrocheurs, déchire sur quelques palm-muting serrés aux guitares, et définit déjà l’orientation metal franchement adoptée dès son second album.

Certes imparfait, Life Sucks and Then You Die reçoit une bonne & juste critique à l’époque, permettant à Cerebral Fix d’intégrer le team Roadrunner en 1990. Si Vinyl Solution a rapidement réédité en CD les premiers LP’s de Cancer et Bolt Thrower devant leur succès, on se demande bien pourquoi le label a délaissé ce bon Life Sucks, dont il n’existe à ce jour que le premier pressage vinyle. On s’étonne encore plus de sa réaction en 2007, lors du refus de licence à Metal Mind, à l’occasion de la réédition de la discographie sous forme de coffret, Life Sucks ayant alors été remplacé par les premières démos et rehearsals.

Fabien.

> - Les commentaires -, Cerebral Fix — admin @ 18:16

24 avril 2013