Altars of Fab' Death

Crusher (FRA) : Undermine

Crusher (FRA) : Undermine

Désireux de conserver l’intérêt porté à Loudblast & Crusher, Semetary Records propose à ses deux poulains de sortir une nouvelle réalisation pour l’automne 1993. Comme le matériel est insuffisant, les groupes optent alors pour des formats mini-CD, se dénommant respectivement Cross The Threshold et Undermine. Si Loudblast propose deux inédits et une reprise de Slayer (Mantatory Suicide), Crusher offre quant à lui pas moins de 6 nouveautés, complétées par une très bonne reprise de Discharge (Hell On Earth), le tout agrémenté une fois encore d’une excellente pochette dépliante d’Adrien Besançon.

Délaissant les parties Grind de Corporal Punishment, Crusher oriente sa musique vers un death hardcore ultra nerveux, développant groove désormais incontestable, mais toujours empreint de cette coloration très Napalm Death. Côté production, c’est Colin Richarson en personne qui se colle derrière les manettes, apportant au groupe une lourdeur et une puissance de feu incroyable.

Dès le premier titre, le redoutable Storm Brewing, l’un des meilleurs titres de deathmetal jamais enregistré, Crusher balaie tout sur son passage, tel un World Downfall de Terrorizer ; son riff d’entrée écrase par sa puissance, tandis que son final hyper lourd assomme définitivement l’auditeur. Par la suite, les titres sont certes moins marquants, mais possèdent tous ce côté speed et cette rage indéfinissables. Enfin, la galette se termine par un nouveau brûlot, le fatal Man Submits, un morceau d’une teigne formidable, rappelant les meilleurs titres de Napalm Death.

Avec des titres d’une telle force, Crusher enfonce ainsi littéralement le clou, étant d’ailleurs proclamé par Mark Greenway, frontman du redoutable Napalm Death, comme le meilleur groupe deathmetal du moment. Proposant un death hardcore ultra énergique et promis à un très bel avenir, Crusher disparaît pourtant du circuit, laissant tout de même derrière lui quelques témoignages essentiels de la scène death metal hexagonale du débuts des années 90.

Fabien.

> - Les chroniques -, Crusher — fabien @ 13:00

27 août 2007