Altars of Fab' Death

Demented Ted : Promises Impure

Demented Ted : Promises Impure

Originaire de Chicago, Demented Ted se forme en 1991 autour du batteur Mike Anderson, du guitariste Ken Cutler et du guitariste / chanteur Ron Janis. Deux maquettes plus tard et ayant entre temps trouvé le bon bassiste en la personne de Mark Kolar, le quatuor signe avec le label Pavement Music, qui distribue aux Etats-Unis quelques labels européens sous licence (comme Foundation 2000), et qui se lance tout juste dans la production. Le deal se conclut par l’enregistrement de Promises Impure aux Pro Media Studios sous la houlette de Mark Pinske (Malevolent Creation, Atheist) et sa parution au début de l’année 1993.

A l’image de Morta Skuld, Demented Ted s’inscrit parmi ces groupes de death US typiques de l’époque, sans personnalité particulière mais maîtrisant impeccablement son sujet, à coups de rythmiques et de riffs solides, privilégiant la double pédale et les rythmes en middle tempo. Les morceaux Existence Lies Beneath, Despair et le bon Between Two Eternities sont autant de preuves du savoir-faire du quatuor, au niveau technique tout à fait notable pour ne rien gâcher. Le point le plus marquant, c’est la ressemblance frappante entre Promises Impure et Stillborn, le troisième album de Malevolent Creation ayant été enregistré au même studio à quelques semaines d’intervalle. On sent combien l’ingénieur du son à usé des mêmes automatismes, Demented Ted s’en sortant d’ailleurs mieux que son confrère avec l’obtention d’un son moins compact & étouffé. Le groupe se sépare toutefois peu de temps après par manque de motivation, s’ajoutant à la longue liste de formations deathmetal éphémères à la carrière relativement discrète, tout en laissant derrière lui un bon album, certes passe-partout mais d’une solidité et d’une technicité suffisantes pour s’inscrire durablement sur les platines.

Fabien.

> - Les commentaires -, Demented Ted — fabien @ 15:53

10 avril 2013