Altars of Fab' Death

Dissect : Swallow Swouming Mass

Dissect : Swallow Swouming MassEcurie néerlandaise active durant les années 90 et à l’origine d’une vingtaine de réalisations, Cyber Music a compté quelques acteurs de choix dans son catalogue comme les blacksters de Varathron ou les deathdoomers de Phlebotomized, et d’autres protagonistes bien plus anecdotiques comme les deathsters de Ceremony ou Dissect. Ce dernier groupe se forme dans le sud de la Hollande en 1990, sous influence directe des ténors deathmetal du moment. Sa demo-tape Presage to the Eternity de 1992 lui permet donc de conclure un deal avec Cyber Music et d’enregistrer dans la foulée son premier album Swallow Swouming Mass (1993), qui reprend d’ailleurs les quatre morceaux présents sur la maquette.

Dissect est le groupe type du deathmetal de la première partie des nineties, la formation standard sans morceau vraiment transcendant ni personnalité particulière, aux thèmes mille fois abordés, pour citer quelques uns de ses morceaux aux titres bateaux comme Growls of Death ou Spontaneous Diarhoea. L’avantage d’un album comme Swallow Swouming Mass dont la pochette annonce clairement la couleur, c’est que l’on sait majoritairement à quoi s’attendre, à un deathmetal monolithique aux growls caverneux dans le cas présent, dominé par un double pédalage, sans oublier les guitares accordées plusieurs tonalités en dessous et privilégiant les accord mineurs. La recette fonctionne toutefois idéalement, le death de Dissect étant suffisamment solide pour passer un bon moment, à défaut d’être mémorable. Passe-partout, cet unique full-lenght de notre éphémère formation batave se recommande plus particulièrement aux deathsters accros au début des 90’s, comme mézigue par exemple. A noter la réédition prochaine chez l’infatigable Xtreem Music, pour les intéressés.

Fabien.

> - Les commentaires -, Dissect — admin @ 22:55

20 décembre 2012