Altars of Fab' Death

Funerus : Reduced to Sludge

Funerus : Reduced to SludgeFunerus est un vieux groupe de deathmetal fondé en Pennsylvanie autour de Brad Heiple et Jason Foust, auteur de trois démos entre 1991 et 1994. Le duo recrute notamment la bassiste Jill Daily qui deviendra quelques temps plus tard Madame McEntee (épouse de John, le leader d’Incantation), mais splitte au milieu des années 90. Sous la pression de John McEntee et de Kyle Severn (Incantation lui aussi), Brad et Jill reforment le groupe en 2003 et, aidés des deux acolytes, piochent allégrement dans l’ancien répertoire et enregistrent dans la foulée l’album Festering Earth chez Ibex Moon Records, le label de John, bref une vraie histoire de famille.

Le guitariste/growler Brad Heiple quitte toutefois Funerus cette même année 2003, s’en allant fonder le groupe de deathmetal Abysme quelques petites années plus tard. Il faut donc attendre huit longues années pour obtenir enfin le second effort de Funerus, paru en ce mois de novembre 2011 chez Ibex Moon et muni au passage d’une superbe illustration de Dusty Peterson. On retrouve Jill et John aux manettes, Jill s’emparant du micro en plus de la basse et John s’occupant des guitares. Le couple s’adjoint parallèlement de la frappe de Sam Inzerra, batteur m’ayant personnellement impressionné au sein de Morpheus Descends lors de la période Rituals of Infinity et Cronicles of the Shadowed Ones.

Tout comme son prédécesseur, ce nouveau Reduced to Sludge bénéficie d’un enregistrement fait maison, par John McEntee, Sam Inzerra & Jim Roe, ce dernier étant connu de tous bons deathsters pour ses participations au sein d’Incantation, Disciples of Mockery ou Goreaphobia, tout un petit monde gravitant autour des mêmes personnalités. Les pistes sont toutefois envoyées en Suède aux Unisound Studios de Dan Swanö, autre figure bien connue du milieu, sans que la patte de l’ingénieur soit foncièrement palpable sur le mixage.

Malgré tant d’années séparant les deux albums, sans compter plusieurs compositions de Festering Earth qui s’appuyaient sur le vieux répertoire des 90’s, Reduced to Sludge ne renferme aucun signe d’évolution notable. Jill, John et Sam ont bâti 11 titres en appliquant une vieille recette, qui nous transporte plus précisément vers les débuts d’Incantation, Morpheus Descends, Asphyx ou Autopsy. Le trio crache ainsi de bons vieux riffs bien visqueux appuyés par la double pédale de Sam Inzerra, tout en prenant un malin plaisir à décélérer régulièrement la cadence pour nous envoyer des passages bien doomy, à l’image des bons morceaux Death of A God et Histolytica tout à fait représentatifs de ce deathmetal simple, doomy et caverneux, bien dans l’esprit des anciennes compositions de Brad Heiple.

Enregistré à la vieille méthode, sans triggers sur la batterie de Sam Inzerra et sans effet sur la voix de Jill McEntee, qui nous lâche un bon growl assez compréhensible entre celui de son mari et le timbre de Martin Van Drunen, la puissance en moins, Reduced to Sludge est donc un produit à l’ancienne, 100% naturel, nous rappelant la démarche de Mausoleum et son tout dernier Back from the Funeral en date, comptant lui aussi dans ses rangs un ancien membre du regretté Morpheus Descends, Rob Yench. Au-delà de compositions assez simples et efficaces, sans leads et rétrogrades, le principal intérêt de ce second album réside dans son atmosphère si proche du vieux deathmetal US issu des états du New Jersey et de Pennsylvanie, où ont émergé Incantation, Rottrevore, Derketa ou Goreaphobia, j’en passe et des meilleurs.

Fabien.

> - Les chroniques -, Funerus — admin @ 17:48

30 novembre 2011