Altars of Fab' Death

Gehenna (NOR) : First Spell

First Spell

Formé en 1993 à Stavanger autour de Dolgar et Sanrabb (Steffen Simestad, Morten), Gehenna est issu de la seconde vague du revival black norvégien, aux côtés de Dimmu Borgir, Old Man’s Child ou Gorgoroth. Après son EP Ancestor Of The Darkly Sky, le groupe signe rapidement avec Jon Metalion, figure du black norvégien et boss du label Head Not Found, et rejoint alors le Soundsuite Studio, durant quatre journées de juin 1994, pour les sessions de son mini album First Spell.

A l’instar de For All Tid (Dimmu Borgir), First Spell diffuse un black atmosphérique, loin de la vitesse et de la brutalité des Battles In The North ou Pentagram (Immortal, Gorgoroth) de l’époque. Les rythmiques de Dirge Rep (Per Husebø) sont en effet middle tempo, servant les guitares de Morten et les claviers omniprésents de Sarcana (Nina), qui dégagent une atmosphère à la fois belle et terriblement sombre, renforcée par les vocaux noirs de Dolgar.

Depuis les envoûtants The Shivering Voice et Unearthly Loose Palace, jusqu’à la beauté noire du magnifique Conquering Of Hirsir, First Spell montre ainsi une finesse et une sensibilité étonnantes. Terje Refsnes dote parallèlement l’album d’une production claire et profonde, tout en conservant parfaitement l’aura ténébreuse de ses compositions.

Sans hisser Gehenna au rang des leaders du black métal norvégien, First Spell s’inscrit néanmoins parmi les réalisations portant le black métal vers des contrées atmosphériques encore peu explorées à l’époque. Son essence underground et ses ambiances mélancoliques en font une pièce remarquable, à conseiller à tous les amateurs du parfum sombre de For All Tid, Vikingligr Veldi ou Dark Medieval Times (Dimmu Borgir, Enslaved, Satyricon).

Fabien.

> - Les chroniques -, Gehenna — fabien @ 3:45

23 novembre 2007