Altars of Fab' Death

Compilations : Hardcore Holocaust II

Compilations : Hardcore Holocaust IIDeux années après la terrible compilation Hardcore Holocaust, qui regroupait une partie du gratin de la scène crust / HC / grind britannique de passage dans les locaux de la BBC, à l’occasion d’enregistrements live durant les fameuses Peel Sessions (émission radiophonique culte de John Peel sur BBC Radio 1), le label Strange Fruit remet le couvert avec une suite parue en fin d’année 1990. Cette suite n’est pas franchement nouvelle puisque d’une part seuls Carcass, Prong, Deviated Instinct et Prophecy of Doom étaient absents de la première sélection, et d’autre part seules les sessions de Doom et Extreme Noise Terror diffèrent des précédentes, étrange lorsque l’on sait que Napalm Death a par exemple envahi 3 fois les locaux de la BBC entre 1998 et 1990.

Du côté de The Stupids, Electro Hippies, Bolt Thrower, Intense Degree, Unseen Terror et Napalm Death, on retrouve donc les mêmes sessions que celles présentées sur la première compilation Hardcore Holocaust, des enregistrements datant de 1987 à 1988, le choix des titres étant bien sûr différent cette fois-ci. Si l’intérêt de ressortir de vieux morceaux est relatif, il faut toutefois avouer combien cette seconde sélection est judicieuse. Pour Napalm Death, on exhume par exemple Walls et Raging in Hell, deux reprises sauvages des nord-américains de Siege (Drop Dead -1984) et des nippons de SOB (Don’t Be Swindle -1987), groupes de HC/grind fondateurs, nous éclairant un peu plus sur les influences de nos brutes de Birmingham. Tandis que pour The Stupids, on retrouve à mon sens le meilleur titre jamais composé par le trio HC, le génial Life’s A Drag clôturant son debut-album Peruvian Vacation (1985), Doctor and the Crippens est quant à lui tout aussi idéalement mis en valeur sur cette sélection avec les mémorables Don’t Look In The Freezer et Mindsurf, morceaux de choix de son premier album Fired from the Circus (1988). En revanche, pas de surprise particulière du côté d’Electro Hippies, Bolt Thrower, Intense Degree et Unseen Terror, si ce n’est la joie d’écouter d’autres morceaux de leur même session, notamment la prestation impeccable de Bolt Thrower à l’occasion du titre Forgotten Existence présent en version studio sur son premier album.

Côté nouveautés, on a droit à un titre ou deux issus du nouveau passage à la BBC des crusties de Doom et des crustgrinders d’Extreme Noise Terror. Ce dernier à d’ailleurs beaucoup changé entre ses premières sessions de décembre 1987 et les toutes fraiches de mars 1990. Moins choatique, le style des brutes d’Ipswich est bien plus affirmé, très proche du split-LP avec Filthkick (1989) ou du tout aussi terrible EP Phonophobia à paraître en 1991. La différence est moins flagrante du côté de Doom, ses premières sessions à la BBC en juin 1988 étant très proches des nouvelles de mars 1989, pour lesquelles on retrouve deux extraits présents en version studio sur le LP War Crimes (1988) et le split-LP Bury the Debt avec No Security (1989).

Quatre nouveaux venus sont ainsi présents sur cette seconde compilation, l’absence des anglais d’Heresy, l’une des formations les plus rapides à l’époque aux côtés de Napalm Death, étant quant à elle intolérable, le groupe ayant pourtant foulé à plusieurs reprises les locaux de Radio 1 à l’occasion des Peel Sessions. Carcass marque cette nouvelle sélection de son sceau avec le titre Cadaveric Incubator capturé en janvier 1989 à la BBC, à paraitre sur l’impitoyable Symphonies of Sickness que le trio n’a pas encore enregistré. Le morceau est d’ailleurs fort intéressant historiquement, à mi-chemin entre ses deux premiers albums, renfermant à la fois le côté sauvage du premier et l’assise structurée du second. Deviated Instinct se situe quant à lui directement au sein de la scène crust, son guitariste Mid signant par ailleurs l’illustration d’Hardcore Holocaust II. On est ici assez proche d’Amebix, Hellbastard (early) et Axegrinder, entre HC et Thrashmetal, avec cette rage et cette désillusion propres au mouvement crust de l’époque. Prophecy of Doom est déjà plus lourd et tapageur, calé entre HC/grind et deathmetal, avec une batterie et des guitares massives, sans compter les vocaux de Shrew relativement gutturaux. La plus grande surprise vient de Prong, seule formation non britannique de cette compilation, et venue tout droit de New York sur invitation de John Peel pour des sessions live à Radio 1. Le trio ne dépareille pas un instant dans cette sélection, le morceau In my Veins repris de son EP Primitive Origin (1987) donnant carrément dans un HC/Thrash virulent, loin de l’orientation plus groovy puis industrielle prise par la suite.

Moins marquante que son ainée qui se revendiquait à juste titre comme la compilation la plus lourde et la plus rapide de son époque, et proposant autant de nouveautés que de ‘vieilleries’, Hardcore Holocaust II n’en reste pas moins une suite réjouissante et relativement complémentaire. Entendre les prestations live à la BBC de Carcass, Deviated Instinct, Prophecy of Doom et Prong représente déjà un plus par rapport à la première sélection, sans compter les terribles morceaux d’Extreme Noise Terror, Napalm Death, Bolt Thrower, The Stupids ou Doctor and the Crippens, de sacrés moments d’anthologie, si représentatifs de la scène extrême britannique des eighties, inventive, furieuse et débordante d’énergie.

Fabien.

19 octobre 2012