Altars of Fab' Death

Rottrevore : Iniquitous

Rottrevore : IniquitousRottrevore, formation de brutal death US, se forme en 1989 à Pittsburg, autour de Chris Weber & Mark Mastro, tous deux guitaristes, chanteurs & compositeurs. Le groupe accroît sa réputation à grand renfort de EP, sortis chez Relapse ou Cenotaph en 91/92, décidant Dave Rotten, dirigeant du jeune label espagnol Drowned (devenu Repulse, puis Xtreem), à ajouter les américains à son catalogue, aux côtés de Demigod, Purtenance & Pyrexia.

Iniquitous sort en 1993, avec une illustration ne cassant certes pas des barres, mais ayant le mérite d’être dessinée par le guitariste Mark Mastro lui-même. Musicalement, l’album développe un deathmetal brutal et suffocant, aux guitares accordées très bas, et à la basse possédant un son saturé extrêmement lourd. L’une des particularités du groupe réside également dans la présence de deux guitaristes / chanteurs, croisant leur growls sur plusieurs titres. Leur timbre guttural reste en revanche trop similaire pour accroître significativement la dynamique des compositions.

Carrés et fort bien ficelés, les morceaux d’Iniquitous ne possèdent parallèlement pas tous ce petit plus permettant de les distinguer, pour casser la relative linéarité engendrée par cette déferlante de brutalité. Par contre, lorsque Rottrevore décide de péter la baraque, à l’image de l’intro de basse écrasante d’Incompetent Secondary ou du break tout en finesse de Conspiracised, son brutaldeath devient alors aussi mémorable que renversant.

Faute à un certain manque d’originalité, mais aussi à la petite structure de son label et à la saturation du style en cette année 1993, Iniquitous ne connaît dès lors qu’un succès relativement limité. Pourtant, sans révolutionner le genre, il figure parmi ces album de qualité, particulièrement déboulonnants, à recommander à tous les fans de Broken Hope et de Killing Addiction.

Fabien.

> - Les chroniques -, Rottrevore — admin @ 2:00

17 juillet 2007