Altars of Fab' Death

Sepultura : Under Siege (Regnum Irae)

Sepultura : Under Siege (Regnum Irae)Père du deathmetal dès Bestial Devastation / Morbid Visions en 85/86, aux côtés de Death, Master, Possessed, Morbid Angel ou Repulsion, Sepultura a littéralement explosé en 1989 lors de sa signature chez Roadrunner et de la sortie de l’intemporel Beneath the Remains, acclamé à sa sortie et érigé en mètre-étalon pour les années à venir. Début 1991, la pression est forte et le successeur Arise est déjà enregistré, prêt à être commercialisé au tout début du printemps. La parution de l’album en Europe est précédée de quelques semaines par un petit avant-goût, le EP Under Siege (Regnum Irae), également issu des mêmes sessions d’enregistrement, tandis que les Etats-Unis auront droit au même moment à l’exclusivité d’un autre morceau, le tout aussi bon Dead Embryonic Cells. Les thrashers les plus perspicaces auront quant à eux remarqué que la pochette est un simple agrandissement de l’illustration intégrale de Michael Whelan présente sur Arise.

Comme son nom l’indique, le EP contient le morceau Under Siege qui sera présent sur l’album Arise a venir dans quelques petites semaines, moment de qualité nous montrant Sepultura ayant évolué vers un thrashmetal aux racines deathmetal moins évidentes, dégageant davantage de groove que par le passé. L’intérêt de cet EP réside plus particulièrement dans ses deux autres titres, inédits pour l’époque avant la vague des rééditions les incluant en tant que bonus tracks. Le premier, Orgasmatron, est une reprise fidèle et énergique du fameux titre de Motorhead sur son album de 1986, morceau que notre quatuor brésilien s’est parfaitement accaparé et qui fit d’ailleurs un malheur sur scène lors de la tournée mondiale Beneath the Remains / Arise organisée dès 1991. Le deuxième est un remake de Troops of Doom déjà présent sur le premier album Morbid Visions, seconde version où le groupe délaisse le ton blasphématoire initial au profit de rythmes plus percutants et d’un riffing tout aussi énergique & imparable, morceau ayant également fait tomber plus d’un thrasher sur cette même tournée d’anthologie. Contrairement à certaines idées reçues, la seconde mouture de Troops of Doom n’a donc pas été enregistré à l’occasion des sessions de Schizophrenia en 1987, mais a été capturée plus tard et intégrée ensuite sur la réédition de Roadrunner parue à l’automne 1991.

Fabien.

> - Les commentaires -, Sepultura — admin @ 23:38

9 avril 2013