Altars of Fab' Death

Six Feet Under (USA) : Haunted

Haunted

Alors que le deathmetal devient de plus en plus technique, à l’image des excellents The Gallery, Symbolic, Slaughter Of The Soul ou Pierced From Within sortis en cette année 1995, Chris Barnes (Cannibal Corpse) monte le projet Six Feet Under avec Allen West (Obituary) dans l’unique but de lâcher un deathmetal simple & direct, comme à la bonne vieille époque des premiers Obituary & Massacre. Terry Butler (Death) rejoint alors la formation, qui décroche logiquement un contrat avec Brian Slagel, boss de la redoutable écurie Metal Blade.

Haunted sort ainsi en septembre 1995 dans de très bonnes conditions, supporté par un label qui ne lésine sur les moyens en terme de promotion, dégotant notamment une illustration mémorable signée Jim Warren, tirée de la couverture du film horrifique ‘The Haunting of Morella’. Il faut dire que l’album propose des titres inspirés, à la fois frais et percutants, notamment sur ses trois premiers morceaux d’anthologie, The Enemy Inside, Silent Violence & Lycanthropy, aux riffs et accélérations accrocheurs, et au feeling assez sombre.

Par la suite, bien que la musique se répète un peu, dû à ses structures souvent sommaires, elle conserve néanmoins ce côté très entraînant, jouée avec un groove indéniable. Haunted, ayant été enregistré au Morrisound sur la houlette de Scott Burns, bénéficie en outre d’un son au grain si caratéristique des premières réalisations deathmetal issues du studio floridien.

Ainsi, sans se hisser au rang des terribles Slowly We Rot et From Beyond, rebutant également d’entrée les mélomanes avides d’une musique plus fouillée, Haunted s’impose toutefois dans le coeur de nombreux deathsters, appréciant son approche directe et efficace, et convaincant Chris Barnes & Alan West de faire de six Feet Under leur groupe permanent. Proposant certainement le meilleur du groupe à ce jour, ou du moins ses morceaux les plus incisifs, Haunted montre en revanche les limites de la formation, qui manque déjà d’une technique ne lui permettant guère d’évoluer suffisamment avec le temps.

Fabien.

> - Les chroniques -, Six Feet Under — fabien @ 8:30

27 juin 2007