Altars of Fab' Death

Slammer : The Work of Idle Hands

Slammer : The Work of Idle HandsVivier inépuisable de formations crust/grind durant la seconde partie des eighties, le Royaume-Uni compte également de nombreux groupes thrashmetal de qualité, à l’image d’Onslaught, Sabbat, Deathwish ou Anihilated, et d’autres tout aussi notables sous influence directe de la ‘Bay-Area‘, comme DAM, Xentrix ou Slammer. Formé en 1987 à Bradford, ce dernier pratique un thrash nerveux & mélodique, aux couleurs heavy, que l’on peut rapprocher des Metallica et Testament de l’époque. Tandis que ses confrères DAM et Xentrix décrochent respectivement un contrat avec les labels indépendants Noise et Roadrunner, notre quintet conclut directement et étonnamment un deal avec la puissante major WEA (Warner Group), mettant suffisamment de moyens pour l’enregistrement du premier album, confié aux mains expertes de l’ingénieur du son Mark Dodson (Anthrax, Suicidal Tendencies), qui fait le déplacement jusqu’à Londres.

Paru en 1989, The Work of Idle Hands bénéficie d’un son clair & massif où chaque instrument est impeccablement calibré, les guitares recevant notamment une puissance notoire et un mordant idéal. Slammer possède par ailleurs un bon niveau technique ainsi qu’un savoir-faire indéniable, lui permettant de ficeler solidement chaque morceau. Citons pour exemple l’excellent titre Hellbound, cinq minutes de montées en puissance, de breaks solides et de refrains accrocheurs, sur la voix juste & entrainante de Paul Tunnicliffe, le tout judicieusement entouré de guitares acoustiques. Si notre quintet manque en revanche d’une pleine identité, appliquant assez scolairement la recette heavy/thrash des ténors californiens issus de la fameuse baie de San Francisco, il apprend également à ses dépends combien une place chez une écurie indépendante spécialisée vaut souvent mieux qu’atterrir dans le fond de catalogue d’une major généraliste, plus indiquée pour travailler avec des poids lourds (commercialement parlant) qu’avec un groupe de thrashmetal sans renommé particulière.

Fabien.

> - Les commentaires -, Slammer — admin @ 13:03

10 janvier 2013