Altars of Fab' Death

The County Medical Examiners : Olidous Operettas

The County Medical Examiners : Olidous Operettas

Formé en 2001 autour de Matt Widener du génial groupe Cretin, The County Medical Examiners (C.M.E.) est un groupe formé en hommage au deathmetal/grind-gore Carcassien de l’époque culte Symphonies Of Sickness. Après un album et un récent split-CD avec les célèbres General Surgery, le trio californien atterrit alors en 2007 chez l’écurie Relapse, spécialiste du grind sophistiqué à ce jour.

Loin d’un hommage ridicule, les huit titres d’Olidous Operettas d’une durée de 30 minutes sont d’excellente facture, interprètés par des musiciens talentueux et expérimentés dans la scène metal. Chaque morceaux est parfaitement calibré et possède un riffing très percutant, le tout étant bâti sur une rythmique en béton armé. De plus, Olidous Operettas est remarquablement mis en valeur par son enregistrement, made by Matt Widener himself, surprenant par sa qualité, avec cette touche incontestable à la Colin Richardson de par le son profond de la batterie et celui massif des guitares. Enfin les voix alternant brillamment éructations hémoglobineuses et éraillements d’écorché rappellent incontestablement celles du duo mythique Jeff Walker & Bill Steer.

A l’image de la pochette façon Reek Of Putrefation, rassemblant divers découpages de fragments humains ou animaux, les paroles sont dans la veine General Surgery & Carcass (early) dans un registre médical bien gerbant, mais imagées d’une ambiance très rétro, nous ramenant dans les siècles derniers lorsque les praticiens avait encore tout à explorer en médecine chirurgicale. Les experts s’étonneront d’ailleurs de la compréhension des thèmes traités par le trio, là où Carcass survolait davantage le sujet par manque de réelle connaissance. Enfin, pour renforcer ce climat ultra cadavérique, il ne vous reste qu’à frotter le CD qui pue alors la décomposition. J’ai testé pour vous et c’est vraiment insoutenable. Bref, encore un bonheur que les téléchargeurs ne pourront jamais connaître…

Olidous Operettas recrée ainsi l’univers Carcassien de Reek of Putrefaction & Symphonies of Sickness avec une méticulosité déconcertante. Le groupe ne s’en cache d’ailleurs pas à l’image de la citation à l’intérieur du livret : « we are but flies buzzing around your perfect », qui signifie à peu près pour les non anglophones « nous ne sommes juste que des mouches tournant autour votre perfection ». Vous voilà donc prévenu. Si vous êtes fan du style, préférez toujours les originaux, à savoir les deux/trois premiers albums de Carcass. En revanche, si vous les avez explorés en long en large et en travers depuis plusieurs années, laisser vous entraîner par Olidous Operettas, d’une qualité irréprochable bien que l’originalité, intentionnellement, n’y soit pas.

Fabien.

25 mai 2007