Altars of Fab' Death

Viogression (USA) : Passage

Viogression : Passage

Si Expound And Exhort lâchait un deathmetal US plutôt conventionnel, malgré une bonne qualité intrinsèque et plusieurs efforts du quintet pour singulariser ses morceaux, son successeur Passage lui emboite quant à lui difficilement le pas. Le rapprochement entre Viogression & Obituary devient cette fois-ci particulièrement frappant, à commencer par les intonations gutturales de Brian DeNeffe complètement dans l’ombre du chant guttural de John Tardy. Les treize morceaux de ce nouveau cru s’enchainent de surcroît sans temps fort particulier, et la lassitude fini immanquablement par s’installer devant tant de rythmes en middle-tempo et de riffs monolithiques, le tout s’étalant pendant 59 minutes, alors que notre groupe de Milwaukee aurait tant gagné à présenter une meilleure synthèse de ses nouvelles idées, au lieu de s’éterniser durant près d’une heure.

Notre growler Brian DeNeffe s’explique toutefois sur Passage, qui n’aurait jamais dû voir le jour en l’état. Il s’agit d’une version non finalisée sortie dans le dos du groupe par son label Tombstone, du brut de décoffrage sans recoupe ni mixage. Il convient donc de prendre ce second & ultime album de Viogression comme tel, soit un disque manquant d’achèvement, qui aurait pu être meilleur avec un découpage plus strict et un calibrage qui lui fait défaut. Rien de catastrophique, mais rien de franchement transcendant non plus. On peut honnêtement en rester au premier album Expound And Exhort, sauf à être historien du deathmetal ou amateur acharné de notre groupe du Wisconsin, qui se métamorphosera en Medusa Oblongada dès 94 et changera de style.

Fabien.

> - Les commentaires -, Viogression — admin @ 18:12

17 décembre 2012