Altars of Fab' Death

Zyklon : Disintegrate

Zyklon : DisintegrateZyklon, fondé autour des ex-Emperor, Samoth & Trym, fait partie de ces groupes à qui l’on doit le nouveau souffle de la scène death metal de ces dernières années. Mixant à merveille des structures death très techniques avec quelques ingrédients black et industriels, la musique développée par le groupe possède un caractère très affirmé et inimitable. Ainsi, après seulement deux (excellents) albums à leur actif, les quatre norvégiens sont souvent surnommés les Morbid Angel européens.

C’est en mai 2006 que Candlelight commercialise Disintegrate, le 3ème album tant attendu du groupe. Comme d’habitude, la musique de Zyklon est très loin du bâclage, chaque titre est pensé dans ses moindres détails et forme un ensemble de grande cohérence, particulièrement recherché. Les rythmiques de Trym et les riffs de guitares de Samoth / Destructhor sont très complexes, et nécessitent alors un nombre incalculables d’écoutes, avant la compréhension toute les subtilités. De plus, l’atmosphère glaciale développée tout au long de l’album l’enrichit considérablement , lui conférant ainsi un côté unique.

Dans ces conditions, difficile ainsi de mettre un morceau en avant, puisque chacun recèle ses trésors, se dévoilant au fur et à mesure des écoutes, à l’image du break de Ways Of The World et de son solo magnifique, ou du superbe final de A Cold Grave. On a tout de même l’impression que le groupe en fait un peu trop, rendant ses titres difficilement accessibles, de par leur complexité et leur brutalité.

Parallèlement à la musique, la force de Zyklon réside aussi dans son concept ; le groupe propose toujours une couverture et un design très personnels, possédant ce côté très froid, mécanique, industriel, mais aussi emprunts d’un sens réel et d’une grande profondeur. Le visuel très soigné est d’ailleurs à l’image des paroles de Faust ; l’ancien batteur d’Emperor, reconverti en parolier, développe en effet ses pensées en montrant habilement et intelligemment les différentes failles de l’homme et de son système, invitant toujours le lecteur à une vraie réflexion, au lieu de dénigrer gratuitement et systématiquement.

Bref, Zyklon propose une nouvelle fois un album très abouti ; la musique et le concept qui l’entoure sont d’une si grande richesse que la durée de vie de l’opus est ainsi quasi infinie. Disintegrate plaira alors à coup sûr aux fans de death metal technique & alambiqué, mais déstabilisera peut être ceux qui recherchent avant tout un métal direct et accrocheur. Quoiqu’on en dise, Zyklon représente certainement le meilleur de la nouvelle génération death metal, aux côtés de Nile & Hate Eternal, de par son talent et sa créativité.

Fabien.

> - Les chroniques -, Zyklon — admin @ 2:00

6 juin 2007