Close Your Eyes : Empty Hands and Heavy Hearts

Close Your Eyes : Empty Hands and Heavy HeartsDemandez à un Metalleux un tant soit peu honnête…si si, ça existe ? de vous dire quel est le genre qui a le vent en poupe en ce moment, il vous dira, le Metalcore.

Mais le Metalcore, c’est un peu court…Le Metalcore est bien autre chose que la poubelle dans laquelle jette le Death Metal tout ce qu’il lui ressemble, mais ne juge pas digne de porter son étiquette, et dont quelques-uns réchappent sous celles du Deathcore et la encore plus vague du HardCore.

Le Metalcore et un genre à part entière, c’est une base qui mélange à différentes doses, le Death Metal et le Punk HardCore avec le chant hurlé Punk ou le growl Death et quelques chants clairs. Et qui maintenant depuis quelques années, dans une espèce de seconde vague, mélange tout les style de Death, qu’il soit Death Metal, Brutal Death, Melodic Death, à tous les Punk HardCore, le Old School, le Post ou le Modern…jusqu’à, et c’est là que le bat blesse, l’EmoCore (également appelé Post-Hardcore).

Auxquels viennent s’adjoindre des éléments extérieurs, comme le Heavy, le Rap, la Pop et de plus en plus de Hard Rock. Un genre, donc très varié, du très violent au très … émotif. Mais avec une constante, cette impression de mur de son dense et clair.

Avec Close Your Eyes, c’est à la seconde vague que nous nous intéressons, dans sa branche émotive.

Close Your Eyes ce jeune groupe Texan formé en 2005 à l’université sort son second album, «Empty Hands and Heavy Hearts» chez Victory Record avec qui ils ont signé en 2009, le Label spécialisé Core où il côtoie l’excellent A Day To Remember, God Forbid ou les Secret Lives Of The Freemasons.

Penchons-nous un peu sur cette galette de Metalcore, de HardCore tendance Emocore, de Post-HardCore… de Gay Metal ou de toute autre dénomination pouvant l’éloigner le plus possible de ce que certains estiment pouvoir considérer Metal ou non.

[mode : midinette on] Ho la la…. Close Your Eyes… J’a-do-re c’est trop beau, les chœurs, y m’font presque pleurer, et le chanteur, il chante trop bien, même que parfois quand il crie, j’ai l’impression qu’il à plus d’espoir, mais parfois, la musique elle est tellement belle, que tu vois la petite lumière au bout du tunnel…ah mon beau journal…je déprime, et c’est bon ??? et maman qui fait des haricots vert ….[/mode : midinette Off].

Et c’est vrai, «Empty Hands and Heavy Hearts», ne tournons pas autour du pot, est un album superbe. La musique, riche et variée servie par une production impeccable.

On a beau destiner cette musique aux ados urbains, dépressifs, boutonneux et suicidaires. Ça en est pas moins, de la musique, du Metal, de surcroit, et que là en l’occurrence, ce ne sont pas des manchots , un riffing foudroyant parfois plombé qui vous vrille les neurones, un couple basse/batterie au diapason, carré, sec, faisant groover «Erie» mêlant Death Melo et Folk Alternatif speedé (me faisant vaguement penser à Noir Désir), parfait exemple de ce que donne Close Your Eyes, riffs chirurgicaux, des mélodies fines et accrocheuses, une voix claire Pop sans défaut, un chant crié et hurlé, varié, d’une grande maitrise, emmené par une section rythmique au cordeau.

Une musique facile d’accès (comme si c’était un gros mot), qui vise droit où elle doit aller, le cœur.

Oui, c’est vrai … et j’adore ça, ce cri désespéré, et ces chœurs lacrymogène, quand c’est fait comme sur «Wolves», ça me retourne comme une jouvencelle, ce qui ne l’empêche pas d’être une tuerie ciselée de breaks dévastateurs destinés à la scène et au headbang. «Empty Hands and Heavy Hearts» c’est 45mn d’émotions, de colère, de rage, de désespoir.

Sans haine Close Your Eyes est un groupe White Metal, et ne mange pas de ce pain-là. Ni mièvrerie, pas de ballades mielleuses sur cet album, ça blast virulent, et quand c’est pas rapide, c’est lourd et sombre, tout en étant toujours entrainant, une musique qui déborde de son cadre HardCore/Metalcore.

Assurément Metal, Close Your Eyes à l’étoffe d’un groupe Pop, attention pas dans le sens variété actuelle, celle des grands, pas celle qui parle à tout le monde, mais à chacun. Dépressif ou non, fan de Sludge de Punk de Folk Rock de Death Melo de Hard de Thrash de Pop ou de Heavy chacun devrait ne serait-ce que poser une oreille furtive sur cet opus. Successions break, breakdown, break … up, battle des guitares, groove entrainant ou oppressant. Musicalement, c’est très travaillé et bien écrit, pas d’ennuis et de facilité, et l’interprétation aussi bien musicale que le chant, sont d’une grande qualité, une superbe production soulignant les clairs obscurs des compos, dense et aérée, donnant à la musique déjà énergique le punch qui lui donne de la hauteur, à la fois, pas de déchets, une réussite.

Close Your Eyes, comme beaucoup de groupe Metalcore, est un groupe de White Metal, et il faut bien admettre que le Metalcore, surtout celui à tendance Emo, colle parfaitement à l’imagerie et la philosophie chrétienne, les mauvaises langues y verront le côté victimaire de celui qui prend une beigne en tendant l’autre joue. J’y entends plutôt souligner, l’impression de lumière intérieure que dégage cette musique alors qu’elle est aussi, sombre et semblant sans espoir.

Lumière intérieure qui irradie de titres comme le splendide «Valleys» ou du, j’ose le mot, Génial «Paper Thin» succession speedée de breaks, deux tubes potentiels si un petit malin avait l’idée de les passer sur les ondes.

Voilà. J’ai découvert Close Your Eyes et son second album «Empty Hands and Heavy Hearts» il y a une semaine, et je suis littéralement tombé sous son charme tout en contraste d’optimisme désespéré.

Un album éblouissant de qualité et de beauté. Dans ce genre présumé formaté que serait le Metalcore, Close Your Eyes nous surprend à chaque titre, bien sûr, on attend les riffs mélancoliques et tranchants, les breakdowns abrupts, les ruptures et ponts et le chant triste typiques, mais ici, tout à ce petit supplément d’Âme, c’est … je sais pas, chaque note, chaque accord, le chant, les chœurs me transpercent comme rarement, ce n’est peut-être que du ressenti, sur une musique qui au final fait ce pour quoi elle est faite … émouvoir et faire pleurnicher la midinette. Et bien soit … je suis une midinette, ou alors «Empty Hands and Heavy Hearts» est bien plus que ça.

Un album, qui, bien que le pensant définitivement établi, vient chambouler mon Top 5 2011. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer, la lumière finie par arriver. Et souvent d’en haut, comme le suggère le joli dessein en “ligne claire” de la pochette.

fabkiss

Vendredi ~ décembre 12, 2011 by admin

Posted in Non classé | No Comments

 

Name (required)
Mai (required)
Website