Pissing Razors : Live In The Devil ’s Triangle

Pissing Razors : Live In The Devil 's TrianglePutain mon Dieu !

Mais cet album est tout simplement énorme !

C’est vrai que les Pissing Razors ne sont pas super connus dans nos contrées, et à l’écoute de leurs différents albums et de ce live phénoménal, on se demande bien pourquoi ! Tâchons d’y remédier avec cette présentation succincte :

Pour vous donner une vague idée de la bête, on pourrait dire qu’il s’agit d’un croisement bien vénère entre un bon vieux Sepultura des familles et un Pantera sous amphets. Le tout pour un putain de power metal d’une efficacité redoutable.

Ici, c’est bien simple : 16 titres, presque autant d’hymnes sauvages et jouissifs au headbang, dont la puissance brute est encore décuplée par la performance live, qui, loin de nuire aux titres d’origines, les transcende en véritables armes de destructions massives.

La force du groupe est sans conteste de réussir à créer un métal furieux et dévastateur, très carré et précis, mais avec ce feeling et cette mélodie, qui font que chaque titre est imparable et se détache des autres. Ce grâce à des riffs très inspirés et massifs, et une section rythmique impeccable et assassine.

Et il est inutile de préciser que, sur scène, les Pissing, c’est une machine de guerre bien huilée qui écrase tout sur son passage : la performance des zicos est impeccable (putain, cette section rythmique !), les riffs bulldozers s’enchaînent et restent insidieusement gravés dans votre petite boîte crânienne déjà bien dévastée par le choc, le son est impeccable et met bien tous les instruments en valeur, les guitares ronronnent et la batterie tape vite et fort, et cette voix, hum, cette voix… Puissante et grave, profonde et habitée, je peux vous dire que le chanteur met pas mal de chanteurs de death à l’amende…

Le public aussi est bien présent, on sent que les zicos se donnent à fond et prennent leur pied, pour un peu, on s’imaginerait presque dans la fosse en train de secouer sa crinière et de pogoter furieusement rien qu’en laissant tourner le skeud sur la platine et en fermant les yeux…

Bref, vous l’aurez compris, ce live est une véritable tuerie et est indispensable à tout bon fan de métal qui se respecte, tous styles confondus (faut quand même aimer un minimum la brutalité, hein !). Je vous en prie, ne passez pas à côté, ce serait pécher.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.