Chroniques de Julien

Toute l'actualité metal par Julien

The Cursed : Room Full Of Sinners

The Cursed : Room Full Of SinnersEn attendant la sortie d’un nouvel opus d’Overkill, Bobby “Blitz” Ellsworth s’ennuie. Alors il décide de se faire plaisir en montant, The Cursed, un groupe très US qui sent bon le gras et la bière. Dans cette année 2007 où toutes les productions sont plus propres les unes que les autres ça fait du bien d’avoir un peu de saleté, et pour être sale Room Full Of Sinners l’est.

C’est bien vrai que la présence du chanteur d’Overkill est pour beaucoup dans l’intérêt porté à ce groupe. Il vrai aussi qu’il est pour beaucoup dans la « qualité » de cet album. Si je mets des guillemets c’est qu’il ne faut quand même pas se leurrer. Ce disque ressemble plus à une grosse jam entre potes qu’à un véritable disque à vocation lucrative. Pourquoi ? Réponse simple, les riffs ne cassent pas des barres. Nous sommes face à un album aux riffs lourds, puissants et gras mais pas franchement orignaux. Faut-il jeter la pierre à Bobby et ses potes, non !!!!! Lorsque que l’on aime, on ne compte pas. Pas originaux ne veut pas dire que ce disque est mauvais, c’est juste qu’il ne sera pas inoubliable. Pour les inoubliables nous avons Black Sabbath.

Mais il faut quand même rendre à Bobby ce qui appartient à Bobby. Si les riffs rocailleux ne sont pas une mine d’idées, Bobby, lui, s’en donne à cÅ“ur joie. Ce tempo finalement assez lent et lourd lui permet de faire des fantaisies impensables dans Overkill. Grave, aigu, surréaliste, crooner, Bobby sait tout faire. Bon Ok avec plus ou moins de réussite mais au final on retiendra la prestation d’un grand monsieur du métal.

Comme annoncé plus haut le son est bien crados mais c’est volontaire. Ca sonne un peu comme Pride And Glory et moi j’adore. Affaire de goût mais je suis sûr de ne pas être le seul à aimer.

Pas de grosse révolution mais ce disque pourra trouver son public auprès des fans du chanteur et des fans de heavy bien lourd. Possibilité de passer un bon moment sur scène si le groupe se lance dans des improvisations délirantes……

No comments

No comments yet. Be the first.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

Mexico