Chroniques de Julien

Toute l'actualité metal par Julien

Lordi : Deadache

Lordi : DeadacheEt non Drucker n’aura pas eu la peau de nos finlandais préféré. Les revoilà enfin avec un nouvel opus. Ne faisons pas durer un suspens inexistant, ceux qui adoraient adoreront, ceux qui comme Mimi pensaient qu’ils ne le feraient même pas écouter a leur chien le penseront toujours. Au moins la polémique n’aura pas atteint note bande de monstre qui nous offre ici un quatrième album rock’n roll a souhait.

Si jamais vous cherchiez une once d’originalité dans ce disque mieux vaut aller chercher fortune ailleurs. En revanche si vous cherchiez un disque sans prise de tête avec de gros refrains et des mélodies entraînantes vous avez frappés à la bonne porte. Car Deadache est comme n’importe lequel album de Kiss, c’est une grosse marade et c’est tout. Les refrains sont super kitsch et pourtant on ne peut s’empêcher de museauter tout au long des 50 minutes de l’album. Au fond n’est-ce pas l’essence même du Hard Rock. Surtout que le bon monsieur Lordi a quand même une sacrée voix. Car que l’on aime ou que l’aime pas on ne peut pas nier que le groupe sait faire le show. Les refrains sont tous hyper catchys, la théâtralité est au rendez vous. Certes le costume aide mais sans de bons titres, le groupe aurait fini aux oubliettes. On sent également que l’écriture a été plus partagée avec une (très) légère évolution sans pour autant dénaturer la musique originelle. Malheureusement on retrouve un poil trop de balade, dont la très pénible « Evilyn », dommage le jeu de mot était assez marrant. Nous avons même le droit a notre flatterie sur « The Rebirth Of The Countess » ou quelques phrases sont prononcées en français. Bref tout pour graisser la patte de Mimi non ?

La production est largement a la hauteur de nos espérances et elle est signée du guitariste de Thunderstone Nino Laurenne. Ca envoie le boulet comme il se doit avec un son hard rock moderne et péchu a souhait.

Aucune évolution mais en même temps, c’est ce que nous attendions de notre bande de monstres préférés. Dans le genre cliché a mort Lordi se pose là mais quand on voit que Gwar le fait depuis 20 ans et Kiss depuis plus de 30 ans on peut légitimement penser que Lordi va continuer dans cette voie royale. Vive le coté « je branche ma gratte dans un costume moche et je te merde »

No comments

No comments yet. Be the first.

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

Mexico