Chroniques de Julien

Toute l'actualité metal par Julien

Archive for the 'Emo-metal' Category

Atreyu : Lead Sails Paper Anchor

Atreyu : Lead Sails Paper AnchorA priori ce quatrième opus d’Atreyu n’avait rien de bien attrayant (quel humour). Je n’avais qu’un vague souvenir d’un groupe classique pratiquant un metalcore classique, avec tout ce qui va avec. Chant clair sur le refrain, chant hurlé sur le couplet, mélange de riffs hargneux et de riffs « popisant ». Bref un groupe bien formater US.

Oui mais voilà le groupe a su se projeter en avant avec un Lead Sails Paper Anchor plutôt original. On va mettre les guillemets tout de suite car cela ne voudra pas dire pour autant que les réfractaires au metalcore vont adorer ce disque. Surtout que ce côté original est parfois un peu hasardeux mais bon, il n’y a que ceux qui ne tentent rien qui ne se plantent pas. Il faut reconnaître que le groupe a véritablement su sublimer sa musique afin de nous offrir des arrangements de grande qualité. On y retrouve du piano, un peu de cuivre entre autres. Au final nous pourrions même dire que ce disque est ultra mélodique, trop par moment. Et oui cela a un prix, celui de l’agressivité. A l’écoute du premier titre on se rend bien compte que le chant hurlé n’est pas vraiment le bien venu. Le mixage de « Doomsday »par exemple, met le chant hurlé trop en arrière et le chant clair et punky trop en avant. La différence de volume est flagrante et dommage. Deplus beaucoup de titres sont quasiment dépourvu de chant hurlé et c’est bien bien dommage. Certains titres font plus punk californien avec un grosse disto qu’autre chose. En revanche lorsque le groupe décide d’envoyer le boulet, rien a redire. Même si les influences sont palpables, Atreyu les a bien assimilés afin de nous offrir quelque chose de relativement personnel. J’ai un peu l’impression de voir un Trivium plus punk, a savoir d’excellent élèves mais qui n’ont pas encore complètement lachés les chevaux. Dommage car certaines idées sont excellentes. Les titres très 80’s sont assez énormes, pour peu que le chant clair ne vous rebute pas. Au final on peut s’y faire, même si il est vrai qu’on en a deja entendu plein de comme ça.

Hormis le petit problème de balance entre les deux chants, le son décoiffe. Ma phrase fétiche ressortant toujours a ce moment là. Si c’est US, ça sonne gros !!!!!!!

Même si ce disque ne révolutionnera pas le monde du metalcore, Atreyu a un le cran de faire évoluer sa musique. Pas encore parfait, le groupe est sur la bonne voie et marque définitivement sa différence par rapport au ténor du genre et rien que pour ça ce disque mérite au moins une écoute.

No comments

Interview : Big Boy

interview Big Boy
Interview mail avec Big Boy

1) Hi, can you tell us your so special history ? Can you explain us how a military became a rockstar?
My lawyer and my therapist forbid me to speak about those years- but I can tell you that there´s actually not so many differences between both jobs. As a soldier you fight somebody else´s demons while as an artist you fight your own. Both lifestyles are equally unhealthy but as a rockstar you get the prostitutes for free- I heard?

2) Can you descibe us your CD hail the Big Boy?
Yes. I wouldn´t say it´s the best CD that ever came out of this country? but I couldn´t really name a better one either. I always say the music is a bit like anal sex- you love it or hate it. But it´s not really true ´either cause you can enjoy the album many, many times a day.

3) Why did your start your CD with french sentenced.
Oh, it´s a diary entry. French is the only language that really fits to this album- it´s so romatic?
<BR/>And I wanted to suck up to you French people.
<BR/>

4) What is your message in this album? Waht is the main theme?
The main theme is me. But the message is that you can be anything you want to be. I was a bullied kid with a big dream but hardly any talent- if I can do it anybody can. I truly believe that god gives us a beautiful gift. The freedom to choose what we wanna do with our lives. I think that we all influence each other and the world becomes a better place if we follow the dream that we had when we were kids..

5) Can you describe your choice for the artwork?
I guess I don´t have a lot of phantasy- I just took a photo of myself.

6) Can you describe us your music. For me it’s a personal mix between Manson and Alice Cooper, are you agree with that?
I definitely like Marilyn Manson´s music but I don´t really think that I´m like him. I prefer older women for example and I think I´m much more positive. It´s kinda hard to make music in that genre ´cause everybody always automatically compares you to Manson. Nobody mentions the Beatles if you sound like the 1000th copy of them.

7) What’s your influences?
I really love Queen. I think Freddie is the most wonderful artist of all times. My favourite existing band would be Turbonegro. I guess they are the only Rock N´ Roll band that really matters. I´m kinda bored by these current British bands that constantly talk about Rock N´Roll but all you hear is nerdy clean guitars and whiny vocals.

8) Will you come in France for gigs?
Definitely. And I hope real soon. I love French maids and champagne.

9) My website is call Spirit Of Metal, what is the spirit of metal (ro orck’n roll) for you?
Rock N´Roll is an attitude. It doesn´t really matter how many records you sell or how you dress or how much you drink?. Um, I correct myself- it matters how much you drink. I´m just kidding?
<BR/>Rock N´ Roll is freedom. It´s about doing what you like and not allowing anyone to break you.
<BR/>

10) Thanks for your answer, the last word are yours…….
Thank YOU- much love to you all and France, shave your bushes ´cause we´re coming for you soon.

En savoir plus sur Big Boy

No comments

36 Crazyfists : Rest Inside the Flames

36 Crazyfists : Rest Inside the FlamesVoila une chronique peu banale pour moi qui est longtemps fuit ce qui se rapprochait de prêt ou de loin de l’émo et autre courant assimilé. Pourquoi ? Bonne question, mais la réponse resterait assez vague. Mais je dois avouer que ce nouvel album de 36 crazyfists, m’a fait changer d’avis même si le genre ne deviendra pas mon cheval de bataille.

Dans ma tête j’ai trop souvent assimilé le genre à un coté assez pompeux voir pas du tout inspiré. Et le premier titre de ce disque n’était pas loin de me conforter dans mon idée. Ligne de chant clair excessive, riff ennuyeux, vite vite passons au second. Et la rien a voir et je retrouve le sourire. Ca devient plus péchus, les riffs sont plus rudes, plus métal et on commence à se régaler.

Alors oui il y a toujours un coté un peu clean, mais dans l’homogénéité du disque ça passe super bien. Le disque se retrouve même être joyeux dans ses refrains avec un chant clair plus mélodique que sur le premier titre. C’est vrai pourquoi chercher l’avoine dans le chant clair alors que le coté assez feutré va si bien au groupe. L’alternance avec le chant typé hardcore se fait a merveille, j’aime bien le coté un peu anarchique ou l’on peut se prendre un bon hurlement à n’importe quel moment. Vraiment bien dosé, il apporte une intensité supplémentaire. Je vais ajouter un petit bémol, le petit problème que j’ai noté avec le chant assez poussif sur le premier titre se reproduit occasionnellement mais sans trop porter préjudice aux compos, heureusement…..

En terme de musique, les riffs sont plutôt bien trouvé et le groupe joue encore une fois sur une alternance bien maîtrisée. Entre les riffs frais limite pop et les gros riffs bien puissants, on en a pour notre argent. Sans aller jusqu’à des extrêmes comme avec des groupes comme Caliban, 36 Crazyfists se défend plus que bien dans son registre entre guerre et passion.

Un bon moment à passer, des refrains accrocheurs, de l’avoine le tout dans un seul et unique disque, la classe……….

No comments