Chroniques de Julien

Toute l'actualité metal par Julien

Archive for the 'Grind Metal' Category

Interview : Ultra Vomit

interview Ultra Vomit
Une interview vidéo avec Ultra Vomit.

En savoir plus sur Ultra Vomit

No comments

Gronibard : Gronibard

Gronibard : GronibardDans le monde du grind il y Gronib’ et les autres. Car pendant bien longtemps le groupe ne disposa que d’un seul et unique album. Avec ce seul et unique album le groupe s’installa dans le cÅ“ur de tous les métalleux que l’on aime le grind ou pas. Pourquoi c’est aussi simple qu’un pet : c’est fun et il est à la porte de n’importe qui de chanter « Udufru ». Récit d’une immersion pas très « politiquement correct ».

Ce qui fait la force de Gronib’ c’est d’abord des titres imaginatifs et poétiques : « Détend ton prépuce avec un abat-jour, ça fera une parabole » pour n’en citer qu’un seul. Le deuxième point fort de Gronib’ se sont ses textes imaginatifs et poétiques : « Va faire la vaisselle sale morue ou t’aura ma bite dans ton cul, Va faire la vaisselle grosse tepu ou je vais encore devoir t’éclater le cul » pour ne citer que quelques vers. Le troisième point fort de Gronib’ c’est un logo imaginatif et poétique : directement du producteur aux consommateurs. Le quatrième point fort de Gronib’ c’est une pochette imaginative et poétique : oh les gros lolo. Le cinquième point fort de Gronib’ c’est des extraits de film imaginatifs et poétiques : « du bon sperme de marquis, n’est il pas meilleur ? Assurement !!!!!!! »

Blague à part si Gronib’ marche si bien dans nos cÅ“urs c’est parce qu’ils ont su touché notre coté crasseux et que l’on aime ça. Combien de fois les gens ont été traumatisé a l’écoute de « Va faire la vaisselle », lorsque nous arrêté au feu rouge la fenêtre ouverte. Oui c’est beauf’ et alors. C’est bon de faire le gros crasseux, c’est encore meilleur avec une bière. Le groupe a su trouver les bonnes reprises, « Udufru » est un véritable bonheur à chanter en fin de soirée. C’est exactement la même chose avec « Olé ». L’ajout de gros blast dans un titre aussi connu est vraiment excellent. On a tous chanter au moins un fois « Je te déchire l’anus a grand coup de falus, prend ça dans ton fion huuumm c’est bon » (c’est les paroles pas de mauvaise blague, je vous vois venir). Le choix des samples est excellent. Entre les films de boules et la classe américaine (ou le grand détournement, oui c’est ça le fameux film pour ce qui le cherche. C’est une parodie faite sur canal + il y a longtemps ou plusieurs films différents sont montés ensemble et ou la bande son a été refaite). L’influence de gronib’ atteint même les candidats de la nouvelle star. Qui n’a jamais vu notre amis chanter du Gronib’ devant le jury, excellent.

Unique cet album est déjà dans toutes les chaumières et c’est tant mieux. Pour ceux qui ne l’ont pas encore, courez l’acheter vous passez à coté de l’un des disques le plus drôles du monde.

Le mythe français !!!!!!!!!

No comments

Blockheads : Shapes of Misery

Blockheads : Shapes of MiseryMieux vaut prendre son temps et sortir un album digne de ce nom. Ca doit être la devise de Blockheads. 5 ans entre deux albums c’est long mais le jeu en valait la chandelle. Le groupe nous revient avec une petite galette de derrière les fagots. Serait-ce le disque 2006 dans la catégorie grind, c’est fort possible.

Car si le groupe a attendu aussi longtemps, il n’a pas pour autant perdu la main. Pourquoi changer une formule qui gagne. Le groupe a donc repris celle Human Parade et c’est reparti pour un tour de blast ultra puissant et destructeur. Du début jusqu’à la fin le groupe se joue de nous avec une sorte de frénésie incontrôlable. Certains diront que c’est du grand n’importe quoi, faux. Sous ses aspects de violence gratuite se cache une maîtrise technique et sonore sans faille. Heureusement que le groupe a eu le bon sens d’incorporer dans certains titres de petits passages mid tempo qui permettent pour un temps de reprendre son souffle. LE chant est en parfaite adéquation avec le style et le soutien des backing vocals est parfait.

Brutalement redoutable le groupe nous propose un album dans la ligné du grand Napalm Death. Fan de grind réjouissez vous le nouveau Blockheads est arrivé !!!!!!!

No comments

TOOH : Order And Punishment (Rad A Trest)

TOOH : Order And Punishment (Rad A Trest)Le moins que l’on puisse dire avec Earache c’est qu’ils ont le chic pour nous trouver des groupes proposant un style de métal qui leur est propre. Même si les groupes ont plutôt tendance à tirer vers le death bien brutal, il y a des O.V.N.I. qui apparaissent de temps à autre et qui nous laissent littéralement sur le cul (oui il n’y a pas d’autre termes désolé….). Dernier en date ce Order And Punishment qui associe avec bonheur deux genres très antagonistes. Récit d’un voyage dans la quatrième dimension.

Si vous ne connaissez pas le groupe vous devez vous demander quels sont les deux genres antagonistes dont je parle. Et bien c’est un mélange entre du grind et du …… (Roulement de tambour) et du prog. Alors ne pense pas qua je dit prog parce que les morceaux font plus d’une minutes, pas d’incompréhension. Ils font effectivement plus d’une minute mais il y a de nombreux éléments prog dans la musique. Les passages assez violents étant radoucis lors de l’ajout de ces éléments. C’est surtout en terme d’écriture que les influences se ressentent. Alors non c’est des passages de 3h à la Dream Theater, mais plutôt des passages recherchés et torturé plus à la Porcupine Tree. Le mélange fait sensations et moi qui ne suis pas le grand de grind devant l’éternel, j’ai été soufflé par ce disque hallucinant.

En revanche et c’est dommage, le chant est en Tchèque et donc on ne comprends pas un traître mot de ce qui est dit. Mais le coté slave ne me déplait pas et je suis sur qu’il trouvera d’autres amateurs dans notre belle contrée. Il y a même des passages en chant clair.

L’autre aspect venant du prog est ce son très propre qui du coup en devient très personnel. Une référence car tout en étant violent il n’en reste pas moins très délié.

Alors je suis persuader que les fans certains fans hardcore de grind vont crier a l’hérésie mais pour ma part j’ai adorer se métissage qui en plus d’être très original, est très bien fait. A recommander aux fans d’expérience étranges et en faite a tout le monde !!!!!

No comments

Tooh : Order And Punishment

Order And PunishmentLe moins que l’on puisse dire avec Earache c’est qu’ils ont le chic pour nous trouver des groupes proposant un style de métal qui leur est propre. Même si les groupes ont plutôt tendance à tirer vers le death bien brutal, il y a des O.V.N.I. qui apparaissent de temps à autre et qui nous laissent littéralement sur le cul (oui il n’y a pas d’autre termes désolé?.). Dernier en date ce Order And Punishment qui associe avec bonheur deux genres très antagonistes. Récit d’un voyage dans la quatrième dimension.

Si vous ne connaissez pas le groupe vous devez vous demander quels sont les deux genres antagonistes dont je parle. Et bien c’est un mélange entre du grind et du ?? (Roulement de tambour) et du prog. Alors ne pense pas qua je dit prog parce que les morceaux font plus d’une minutes, pas d’incompréhension. Ils font effectivement plus d’une minute mais il y a de nombreux éléments prog dans la musique. Les passages assez violents étant radoucis lors de l’ajout de ces éléments. C’est surtout en terme d’écriture que les influences se ressentent. Alors non c’est des passages de 3h à la Dream Theater, mais plutôt des passages recherchés et torturé plus à la Porcupine Tree. Le mélange fait sensations et moi qui ne suis pas le grand de grind devant l’éternel, j’ai été soufflé par ce disque hallucinant.

En revanche et c’est dommage, le chant est en Tchèque et donc on ne comprends pas un traître mot de ce qui est dit. Mais le coté slave ne me déplait pas et je suis sur qu’il trouvera d’autres amateurs dans notre belle contrée. Il y a même des passages en chant clair.

L’autre aspect venant du prog est ce son très propre qui du coup en devient très personnel. Une référence car tout en étant violent il n’en reste pas moins très délié.

Alors je suis persuader que les fans certains fans hardcore de grind vont crier a l’hérésie mais pour ma part j’ai adorer se métissage qui en plus d’être très original, est très bien fait. A recommander aux fans d’expérience étranges et en faite a tout le monde !!!!!

No comments

Japanische Kampfh

Japanische Kampfhöerspiele : Deutschland Von VorneVoilà la chronique la plus dure du monde pour moi. Comment chroniquer un CD de covers grind de titre punk allemands que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam.

Non sans rire, ce que je peux vous dire de concret sur ce disque c’est qu’il s’agit plus d’un hommage du groupe a la musique punk allemande qu’a autre chose. Après c’est un concept comme a pu le faire des groupes comme Carnival In coal. Sauf que la ça ne semble pas trop dénaturé l’originale (enfin j’ai fait une écoute rapide des groupes repris ça me semble plus similaire après?..).

Vraiment désolé de ne pas en dire plus mais ce disque s’adresse principalement à un publique allemand et au gros fans du groupe. A chacun sa culture, ce n’est malheureusement pas la mienne??

No comments

Digitus In Recto : Switch!!!

Digitus In Recto : Switch!!!Bienvenu dans l’univers du Mandarincore !!!!!!

J’ai vu votre sourcil se hausser en vous demandant mais c’est quoi le Mandarincore. Et bien c’est la définition théorique de la musique de Digitus in recto. Avec ça vous êtes pas plus avancé.

Pour faire dans le pas trop compliqué c’est un melting-pot de différents genres le tout arrosé de Vodka (oui nos amis sont tchèques).

Donc je ne peux pas faire titre par titre ni en sortir un du lot tant ils sont tous différents. La dominante reste le punk mais il est ajouter de nombreux éléments. Un coup il va y avoir du scratch, un coup ça va être funky, un coup ca va être du ska. Enfin bref vous allez me dire bah il est ou le métal ? Et bien il est associe au même titre que les autres mouvances parsi parla. Mais quand c’est métal c’est métal. C’est du bon gros death qui tache avec de la grosse guitare qui tache aussi.

Je ne peux pas vous donner de comparaison avec un autre disque tant celui là est unique et original.

C’est un disque très dur à chroniquer tant les crossovers sont nombreux, on peut adorer un morceau comme détester le suivant. Moi j’adore quand c’est tordu et là j’en ai eu pour mon compte.

Vraiment à écouter en entier avant d’acheter.

No comments

Macabre : Macabre Minstrels

Macabre : Macabre MinstrelsAmis fans de grind, ce CD a de quoi vous faire bondir au plafond !!!!!

En effet, nous sommes face à un disque de Grind/COUNTRY. Oui, oui pas de disto, pas de batterie, pas de basse, rien que de la guitare acoustique au coin du feu avec des marshmallows.

Où se trouve grind alors ? Et bien dans les paroles. Les 5 titres qui composent cet EP sont des reprises de titres country connus à travers le monde entier mais avec des paroles délires. Comme à son habitude Macabre raconte des histoires de serial killers bien trash. Et donc toujours le même problème pour les personnes qui ne comprennent pas bien l’anglais, il faut booklet au risque de se retrouver avec un disque soporifique (la country, c’est assez austère quand même pour les néophytes).

Sinon au niveau technique, les boys maîtrisent bien les rythmes de country pour le plus grand plaisir des spécialistes.

Ce disque s’adresse principalement aux fans du groupe. Pour les gens qui veulent découvrir le groupe je vous conseille plutôt l’excellent Dahmer.

No comments

Macabre : Dahmer

Macabre : DahmerVoici une nouvelle offrande des rois du Grind !!!!

Comme à leur habitude c’est un Sérial killer qui est à l’affiche du CD : Jeffrey Dahmer, bien connu au pays de l’Oncle Sam pour de nombreux meurtres sanguinolents. Ce disque nous raconte donc, au travers de 26 titres, les méfaits de Jeff sur des rythmes endiablés aux accents death et trash.

Bien sur pour jouir un maximun de CD il faut soit avoir le booklet sous les yeux, soit bien comprendre l’anglais. Toutefois, on peut se délecter des riffs entraînant et des nombreuses reprises délirantes.

Pour tous les titres originaux on sent une grande influence trash avec des solos de guitare et des rythmiques bien lourdes rappelant le début des années 90. Le mélange de voix death et du chant déchiré typique Macabre est parfaitement dosé. L’aspect délire provient plutôt des paroles bien gores à souhait.

Au niveau des reprises c’est du bonheur à l’état pur. C’est frais et ça donne bien envie de déconner. « In the army now » ne dit rien à personnes mais tous le monde a déjà entendu la musique (l’original est même dans une journée en enfer avec Bruce willis). Comme « Jeffrey Dahmer and the chocolate factory », c’est le OOMPA LOOMPA DOOPITY DOO qui sert énormément dans les dessins animés comme les Simpsons ou Family guy. Des grands enfants ces gars de Macabre. Mc Dahmer est, comme le titre l’indique, une attaque directe envers Macdo (un savant mélange entre le dernier repas du Christ, du cannibalisme et Macdo). Je pourrais vous décrire encore plein de choses mais ça gâche un peu l’effet de surprise.

Si vous n’avez pas peur de braver la langue de Shakespeare et que vous avez envie de vous en taper une bonne tranche ce disque est pour vous. Une référence du genre !!!

No comments

Ultra Vomit : M. Patate

Ultra Vomit : M. PatateUn mot sur le titre, tout le monde se souvient de sa jeunesse et de M. Patate, la pomme de terre ou l’on rajoutait des yeux et autre moustache. Et bien la c’est pareil on prend un truc déjà existant et on délire dessus (et c’est beaucoup plus drôle). Ce disque s’adresse donc au gens qui ne sont pas indifférents aux charmes de Gronibard. C’est du bon, très bon death grind bien délirant.

Une fois le CD retiré du boîtier il laisse place a une superbe flaque de vomi digne des meilleures soirées entre potes, génial le packaging.

Il ne faut pas aller plus loin que la 3ème zic pour s’en payer une bonne tranche avec la reprise d’ «Une souris verte » en death, je vous laisse imaginer. Suit l’admirable « Bouba » le petit ourson qui n’a plus rien d’une peluche toute mignonne. « Phone to death » a un je ne sais pas quoi de connu a vous de trouver. Le 12ème titre est tiré d’une pub pour du bon poisson pané miam miam……. « Milhouse by cemetery » est fait pour une maison hantée. Ils sont marrants ces gars de l’ouest.

La touche asiatique nous vient avec « Musashimaru ». Suit un titre que n’aurait pas pu renier Gronibard : « Poil pubien » dont les paroles sont POIL PUBIIIIIIIIEN. Quel poète !!!!!! Le titre 18 est un hommage à des gens masqués mais si vous savez de qui je parle. Le « People=shit » devient « People=frit » est c’est la aussi bien délirant.

La perle est probablement ce « Judas Prost » qui est un hymne a la F1 (je vous recommande le clip dispo sur le site qui est à pisser de rire) avec un très bonne imitation de Nelson Monfort par FÅ“tus. La médaille d’argent du CD revient à « I like to vomit » qui à fond dans la voiture donne une bonne occasion de rigolade. On passe sur la 21 pour découvrir la piste cachée qui n’est autre qu’une reprise métal de « Max et compagnie », oui oui le dessin animé du Club Dorothée. Ils sont drôles quand même.

Ce CD est parfait pour ce mettre de bonne humeur le matin et ravira a coup sure tous les fans de grind et les fans de grosse déconne.

No comments