L'art pur du Black Metal

Un blog utilisant Metal-blogs.com

Archive for the 'Unhuman Disease' Category

RITUALS of a BLASPHEMER

Rituals of a Blasphemer ( USA ) : Mors Inumbratus Supra Spiritus ; 2014.

Old BM

Intro bien trouvée mais un peu longue.

Ce qui “saute” aux oreilles avec R B , c’est la fréquence de la voix qui est particulière, un peu “éraillée” des voix traditionnelles, en plus elle ( la voix) est mise trop en avant. J’apprends plus tard que la source vocale est féminine et …. que le duo est marié. Car l’homme est le leader de UNHUMAN DISEASE .  Je préfère celle  ( la voix féminine ) de BLASHYRKH et DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT car la musique et la voix sont plus homogènes.

La musique de R B est minimaliste et proche de la recherche underground .  Elles  ( musique et voix ) ne sont pas assez en symbiose pour un son fluide, comme si la voix a été rajouté sur la musique et non la musique créer sur l’identité de la voix.

Une musique mi-tempo, qui à parfois la même procédure de création de titre que dans UNHUMAN DISEASE , mais avec un son de guitare moins convaincant.

Le titre 7 qui sert de pont entre 2 parties est bien trop long, la partie 2 est moins réussie.

Un album à connaitre.

A ranger dans la pile des voix féminines dans le BM.

12 titres; 49 minutes.

MISANTHROPIC ART PRODUCTIONS.

No comments

UNHUMAN DISEASE

Unhuman Disease ( USA ) : Dalla benedizione del diavolo ; 2013.

Old BM

5 ème album avec une belle intro qui m’est tout de suite en confiance.

L’enfer personnel qui est en U D , c’est Nocturnus Dominus qui nous bénie de ses flammes noires.

Alternance de tempo . Petit ( tout petit ) reproche , la structure des compositions est souvent la même, mais c’est la signature du style personnel de N D. La voix a peu de modulation , la musique et la voix suivent des chemins parallèles et parfois se rencontrent pour une meilleur synchronisation.

Artisan honnête du BM et qui fut un apprenti en Norvège.

Fidèle à Black Hate.

Attention à la liste des titres , au dos , elle ne correspond pas à ceux sur le CD ( quelques inversions ) et le plus dommage , c’est une  untro en titre 10, sur 11 titres , cela ” casse ” la cohérence de l’oeuvre.

Dans les remerciements , il cite : Saint Vincent de ” TOAS”.

11 titres ; 47 minutes.

BLACK HATE PRODUCTIONS.

No comments