L'art pur du Black Metal

Un blog utilisant Metal-blogs.com

EVIL NERFAL

Evil Nerfal ( Colombie ) : Hail black metal … vobiscum buer… ; 2016 .

Une intro digne de ce nom, R N propose un BM mi-tempo en alternance avec un rythme nerveux et accompagné de haine.

Un son proche de l’underground mais pas trop, même si l’album a été enregistré en Décembre 2013, masterisé en Juin 2015 et remasterisé en Juillet 2015, le résultat présent reste assez instinctif et naturel, ce qui correspond et doit être le style de ce genre de BM.

E N est composé d’un duo qui donne une bonne sensation de leur passion du BM. De la richesse et de la recherche dans les compositions, parfois des moments de guitare solo ne sont pas toujours en adéquation avec le reste. Coté instruments, pas d’observation particulière, pour la voix, là le coté haineux est bien maîtrisé, c’est l’intérêt charment ou envoûtant de E N.

J’ai eue un certain plaisir à découvrir EN, ce qui confirme que les groupes Nordiques n’ont plus le monopole du BM et que l’Amérique du sud est une source de découverte et d’avenir du BM… et un continent à ne jamais négliger. Belle outro.

A ranger au coté de Mantus.

10 titres ; 45 minutes.

TRIBULACION PRODUCTIONS.

No comments

IMPERATOR INFERNUM

Imperator Infernum ( Mexique ) : Endless Hate​.​.​. Endless War ; 2016 ; … / 100.

Une intro manquant ” d’ouverture ” !

Dans ce premier EP, I I propose un BM mi-tempo avec avec des moments plus nerveux.

Il y a deux guitares sur certains titres, lorsque=’elles jouent ensemble, par moment le son est un peu brouillon, ce qui provoque la question de l’intérêt de cette situation, mais donne plus puissance aux riffs. Elles ( les guitares ) devraient être plus complémentaire dans les riffs, peut-être que l’intérêt de I I soit ses deux guitares qui d’un coté donne de la puissance  et de l’autre manque de personnalité pour une alliance musicale.

Un synthé est présent mais discret, qui a , peut-être, la fonction de remplacer la basse absente. La voix est un peu trop suraigu.

En attendant d’avoir l’album, je le range dans mes bonnes découvertes d’Amérique Centrale.

4 titres, 13 minutes.

WARKVLT PRODUCTIONS.

No comments

L’ANTRE DES DAMNES XXV

Une info tant attendue, l’antre des damnés N° XXV ( 25 ) vient de sortir:

Pour en savoir plus : le site

No comments

MARA

Mara ( Suède ) : Seidr ; 2015.

Quelle est la dernière nouvelle vision du BM venant de Suède? C’est MARA.

Premier album de Mara, qui est plutôt un one-man-band au nom de Vindsval, propose un BM rapide et énergique avec des alternances de mi-tempo. Une bonne recherche dans la diversité des riffs, un enregistrement où je n’ai pas trouvé de reproche.

Une voix manquant de modulation, plus étoffée et plus travaillé, le chant donnerai plus de puissance aux titres. Les instrument se complémentent bien et les riffs s’enchaînent avec homogénéité.

Alors ” Seidr” est un album parfait? Ce sera un petit oui, avec un petit non. Mara est un élève doué et appliqué mais  il manque dans son BM plus de noirceur. Je n’irais pas à dire que c’est un BM déjà entendu, mais j’ai du mal à le réécouter, mais pour un premier album , c’est un bon début.

La fin du titre 9 peut servir d’outro.

Mara écrit ” keep the flame alive”, je le verrai plutôt comme une bougie sur un balcon, plutôt qu’un phare dans une forêt sombre.

A ranger dans la nouvelle génération des espoirs du BM Suédois.

9 titres; 33 minutes.

AURORA AUSTRALIS.

No comments

DER NACHT

Der nacht ( Australie ) : Sacrifices ; 2015 ;   … / 500.

Une très courte intro, contenue  dans le premier titre, tout comme les informations sur cet album.

Ce qui est marquant chez DN, c’est qu’à l’écoute de ses premiers riffs, on replonge dans le passé du BM et dans la région de la Norvège. Satisfait de savoir que l’héritage du BM old school est entre de bonnes mains.

La voix et la musique ( donc les riffs ) me paraissent un peu indépendant, comme s’ils allaient dans deux directions, car la voix n’a pas de modulation, elle est hurlée au fur et à mesure, chez DN, la voix est un peu hors norme, ce qui fait, peut-être, partie de l’identité de DN pour sortir de la quantité de groupe de BM. Les riffs qui sont chez DN, simples, bruts et terriblement efficaces pour entrer dans la vision du BM de DN.

Pas besoin de passer des heures et des heures en studio pour intéresser l’auditeur ( quelques petits défaut peuvent apparaître ça et là, mais pour un premier album c’est déjà très bien).

14 titres ; 42 minutes.

AURORA AUSTRALIS.

No comments

T-SHIRT et autres

Ma collection de T-Shirt , long sleeve ou T-Shirt à manches longues & sweat-shirt.

No comments

AEGROTUM

Aegrotum ( Allemagne ) : Pilgrim to total negation ; 2014 ;  … / 500.

Petite intro accompagnant  le premier titre.

Aegrotum propose un BM mi-tempo où les ténèbres de la vie et la noirceur humaine se complètent pour engendrer l’univers d’Aegrotum, qui est lui-même composé d’un duo d’esprit complémentaire.

La première écoute d’un titre d’Aegrotum a été tout de suite en faveur de la recherche de faire un album. La voix a d’agréable modulation et en bonne symbiose avec les titres, les riffs variés dans la composition et est maîtrisé dans la structure du BM qui sont rapidement hypnotique, dans le bien être à écouter du BM. La batterie est un peu en retrait, la voix et la guitare sont le style d’Aegrotum.

N’oubliez pas la compilation qui est une bonne preuve de l’évolution musicale d’Aegrotum.

A ranger dans les environs d’IRAE , ATRA , VARGSANG , ….

8 titres ; 44 minutes.

BLACK BLOOD RECORDS.

No comments

Concert 2016 _ 2

6  Septembre 2016 , Le Gibus.

ACHERONTAS_SINMARA_ SLIDHR _ SHRINE OF INSANABILIS.

Je suis venu pour Acherontas et découvrir la salle.

Les 3 premiers groupes ne me plait pas en studio et après 5 minutes de chaque, ne me plait pas en live.

Acherontas est présent avec 2 guitaristes et sans bassiste. Je n’ai pas ressenti toute la magie , la vision, l’univers, … d’Acherontas en concert. Pas déçu mais pas entièrement satisfait, la présence sur scène fut le seul point positif.

_

18 Octobre 2016 , Le petit bain.

DARK FUNERAL _ KRISIUN _ DESERTED FEAR.

Je suis venu pour revoir Dark Funeral.

Les premiers groupes sont du Death, donc pas vu et pas d’avis.

Dark Funeral avec  son nouveau chanteur. La prestation fut simple mais correct. Le nouveau chanteur a une prestance honnête avec un peu de contact avec le public. Coté chant sa voix est un peu plus “cassée” et tient moins la note qu’Emperor magnus acligula, donc une petite préférence pour ce dernier au niveau de la voix. Le public où certain je me demande ce qu’ils font là. Parfois le spectacle était plus dans la fosse. Un bon moment du BM quand même.

_

19 Octobre 2016 ,  O’Sullivan

RAGNAROK _CVINGER_MECALIMB

Je suis venu pour Ragnarok et confirmé la découverte de Cvinger .

Le premier groupe est Mecalimb, je n’aime pas en studio et ni en live, je vais m’asseoir.

Découverte du groupe Cvinger grâce à ce concert, bonne prestation pour un jeune groupe qui veut sortir de la masse, avec un batteur digne de ce nom.. Un groupe qui peut devenir un héritier du BM.

Pour Ragnarok, sa grande expérience de la scène est bien visible, bon contact avec le public.

Bon moment de BM grâce à ces 2 groupes.

_

13 Novembre 2016 , au LE KLUB

ANGANTYR_ ARKONAS _THE NEGATION.

Je suis venu pour Angantyr , Arkonas et revoir The Negation.

Concert complet.

Le peu vu de the Negation, salle trop petite pour un bon show.

Arkonas ont offert une prestation sage ( vu la grandeur de la scène) et avec un contact avec le public assez restreint

Angantyr, bon contact avec le public, guitare à 4 cordes et bon show-man.

La réunion de ces 3 groupes homogène fut un très bon concert.

_

15 Décembre ,  Trabendo.

MAYHEM  _ WATAIN

Concert complet.

Je suis venu pour revoir Watain et Mayhen parce qu’il proposait la période ” de mysteriis dom sathanas “.

Watain toujours aussi propre et professionnel ( par rapport à la première fois où je les ai vu) , donc moins esprit BM underground.

Pour Mayhem, sage et ennuyeux. Le début, j’ai pu distinguer quelque fois le batteur mais au milieu du concert il y avait tellement de fumée, brouillard, que le concert c’est résumé à voir des silhouettes avec un son sans effort de réglages. Mayhem première et dernière fois.

Une grande partie du public était là comme on va au cirque pour voir des numéros d’acrobates.

No comments

RATTENKONIG

Rattenkönig ( Australie ) : Conjuration of hate ; 2016 ; … / 500.

L’intro du premier titre suffira pour commencer le début de cet album.

Rattenkönig propose un BM venant des nuits Norvégiennes où un rayon de soleil Heavy est présent pour ne pas vous perdre dans les visions musicales de ce duo qui compose Rattenkönig. N’étant pas fan de ce mélange des genres, je reconnais que l’alchimie a été bien inspiré. Rattenkönig a retiré le coté guerre et brutal du BM pour ne garder la vision noire et la haine de l’être humain, voir ” sous humain ” dixit le texte à l’intérieur. Le rat étant la mascotte de Rattenkönig, ce qui voudrait nous montrer que les musiciens ont plus de respect envers le rat que l’homme.

La voix est parfaite avec une bonne modulation et un bon timbre, mais je la trouve, parfois, en retrait sur certain titre. Coté musiciens et enregistrement, rien à dire, si ce n’est que je n’ai pas trouvé de gros défaut ( les petits j’en suis incapable).

Une petite observation, c’est que les riffs sont souvent basés sur la même base, peut-être est-ce la signature de Rattenkönig.

Le dernier titre instrumental peut servir d’outro.

8 titres ; 31 minutes.

FROST AND FIRE.

No comments

VERNENT

Vernent ( Bolivie ) : Fuego eterno ; 2016 ; demo ; N°13 / 100 .

Intro comprise dans le premier titre.

Peu d’info sur ce one-man-band qui a pour nom Shaitan. Ce dernier propose une musique minimaliste, des riffs simples en aller/retour sur une corde qui paraissent isoler ou orphelin dans l’ensemble.

Une boite à rythme qui demande à être plus travaillée. Une voix avec trop d’effet qui accompagne les titres et les affaiblie,les autres instruments demandent à être plus travaillé. Dans Vernent il manque une structure ou un élément principale.

Shaitan a une vision très underground du BM , qui est un retour en arrière et a toute la symbolique de la démo BM.

Le titre 6, qui peut servir d’outro, est fait à la guitare sèche, un petit riff simple avec beaucoup d’écho et qui n’est pas la meilleur création de Vernent.

A ranger dans le rayon ” espoir d’Amérique du sud.

6 titres, 17 minutes.

WOLFMOND PRODUCTION.

No comments

« Page précédentePage suivante »

Mexico