Harmony In Grotesque : Painted by Pain

Ξ février 17th, 2012 | → 0 Comments | ∇ Death Metal, Progressive Metal |

Harmony In Grotesque : Painted by PainCe n’est plus nouveau : la scène russe est très riche, que ce soit en matière de black symphonique ou en matière de doom ou de death metal, si bien que les labels spécialisés dans le genre foisonne et propose régulièrement de nouveaux groupes ou de nouveaux albums tous aussi intéressants les uns que les autres. Harmony In Grotesque n’est pas tout jeune pourtant, sa formation datant de 1998. Mais ce n’est que récemment que le sextet s’est enfin décidé, après un DVD, signant chez les Ukrainiens de Arx Productions et étant distribué par Solitude Productions. Voici donc « Painted by Pain ».

Originaire de Sibérie, tout comme ses confrères de Kamlath, et officiant dans le même style de musique, Harmony in Grotesque s’acoquine avec le dark metal, progressif de surcroît, et nous surprend en s’accaparant bons nombres d’influences, que ce soit des influences death ou doom. Ainsi la majeure partie des titres sont très longs et surtout riches, rempli de mélodies et d’ambiances mélancoliques. C’est avec délicatesse que les Russes nous offrent dix titres soudés et souvent atmosphériques, malgré l’offensive du riffing death et des growls de Paul. Que ce soit le côté harmonieux et planant de « Frozen Blood of Trees », le côté acoustique à la Opeth sur « Aegrimonia Profunda », le côté bien death puis jazzy sur le final de « Scars in Memory » avec l’aide d’un chant féminin et le côté irrésolument froid et naturel sur « Siberia », Harmony in Grotesque sait faire de chaque titre un hymne particulier, proche de ses racines.

Malgré les apparences, c’est avec douceur que le sextet nous embarque, nous offrant un panel d’instruments, apportant une certaine richesse au niveau des mélodies et des atmosphères. Piano, claviers, violons, flutes, xylophone, instruments traditionnels, tout y est afin de nous proposer presque une heure de dark metal atmosphérique et progressif. Il ne faut pas avoir peur de la longueur, on passe facilement de deux minutes à dix minutes de façon déconcertante, les morceaux intermédiaires (~5 minutes) étant tout aussi prenant et impressionnant (l’instrumental « Gift Bringing Pain » mélangeant death/doom/dark et symphonique). Sans oublier « Slumber Stopped the Time » et ses nombreux changements de rythme parradés de voix claires étranges, de riffs tordus et d’une basse en folie.

Une bonne surprise pour Harmony In Grotesque livrant un album relativement riche, révélant de nouvelles choses à chaque écoute. Ce « Painted by Pain » n’est pas à prendre à la légère bien au contraire, d’autant plus que les sessions d’enregistrements auront été longues, la première ayant eu lieu en 2006 pour les parties batterie. Les Russes auront donc pris leur temps, et ce n’est pas un défaut, dans la mesure où ils ont réussi à concocter un opus révélateur et très varié.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News