Voice Of The Soul : Into Oblivion

Ξ avril 15th, 2012 | → 0 Comments | ∇ Melodic Death Metal |

Voice Of The Soul : Into Oblivion2007 – Koweit. Kareem Chehayeb forme un petit groupe avec quelques uns de ses amis, désireux de pouvoir jouer de la musique dans un groupe de musique à part entière, le jeune homme ayant beaucoup écrit avant de franchir le pas. Le combo, encore sans nom, souffre rapidement de plusieurs changements de line up mais il n’est pas si difficile de trouver des metalheads au Koweit, le pays étant petit et la scène metal très peu sollicitée. Malgré les soucis liés au régime actuel, la formation arrive à se rendre à la représentation Battle of the Bands pour un petit concert mais il lui faut un patronyme. Sur l’ipod de Kareem, c’est « Voice of the Soul » de Death qui tourne. Il choisit donc ce nom, tout en pensant à cette honnêteté que ce morceau lui inspire, et qui représente la scène du Koweit.

Aujoud’hui en 2012, Voice Of The Soul fait partie des combos les plus actifs du Koweit, avec Benevolent, entres autres. La petite formation, désormais stable, semble-t-il, a déjà sorti trois EP en trois ans, dont ce « Into Oblivion », marquant un cap dans la carrière des moyen orientaux. En effet, ils affirment leur style mais se retrouvent handicapés par la position géographique de chacun, les membres étant désormais basés dans des pays différents. Ca ne les a toutefois pas empêchés de rentrer aux Sarj Studios, une référence au Moyen Orient, pour enregistrer cet EP prometteur.

Voice Of The Soul fait partie de ces formations influencées par la scène death mélodique suédoise. Heureusement, les musiciens ne sont pas là pour suivre leur références au pied de la lettre. Au contraire, ils apportent leur patte et une mélancolie qui leur est propre, sans toutefois apporter ces relents orientaux propres à leur position géographiques. Pas ou vraiment peu d’éléments arabisants, Voice Of The Soul mise tout dans les riffs et les différentes rythmiques, conférant à cet EP un aspect varié et progressif.

« Into Oblivion » démarre avec un « Immolation » varié, entre une intro doomesque et une suite plus melo death mais qui ne perd pas de son aspect lourd et agressif. Pas de chichi, pas de refrains au chant clair, pas de parties techniques ou de soli endiablés, Voice Of The Soul fait dans la simplicité avec ce côté suédois qui n’est pas à mettre de côté. En effet, le groupe s’inspire d’Arch Enemy ou de At The Gates, entres autres. En dépit de ça, il préfère faire la part belle aux riffs et parties purement instrumentales, le growl de Kareem n’étant pas l’élément le plus important.

« Pandemonium » met bien dans le bain avec cet aspect bien mélodeath et cette alternance de growl et de chant plus criard, plus black. C’est entraînant et accrocheur, suffisant pour permettre à Voice Of The Soul de se faire un nom. L’EP aurait pu être ennuyant sans de nombreux changements de dynamiques, octroyant à la galette une diversité non négligeable de passages et rythmes. « Cast Away in Betrayal » se rapproche davantage des standards death metal tandis que « Wither » et ses onze minutes de mélancolie, propose un mélange de doom/death et de death mélo totalement captivant.

Voice Of The Soul met à profit ses influences suédoises pour nous offrir une reprise de l’excellent « Under a Serpent Sun » d’At The Gates. La version koweïtienne est plus lourde et plus compressée mais reste totalement correcte et fidèle à la version de base. Dans tous les cas, il s’agit sans doute de la première cover d’At The Gates fournit par un groupe du Moyen Orient, une expérience intéressante.

Le combo réussit à fournir un EP tout ce qu’il y a de plus classique mais progressif, sans tomber dans le piège du mélange death mélo/metalcore. Une belle avancée pour Voice Of The Soul qui met en avant son art et son pays. A encourager.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News