Godsmack : The Other Side

Ξ mai 18th, 2010 | → 0 Comments | ∇ Neo Metal |

Godsmack : The Other SideMais qu’avons-nous là ?

Un album acoustique !?

Arf…

Il est normal de nous demander pourquoi un groupe de métal, et surtout un groupe tel que Godsmack nous sort un album acoustique. La réponse est simple.

Désireux de nous montrer une autre facette, un nouveau monde, un autre côté (d’où le titre de l’album), les américains décident alors de sortir « The Other Side ».

Devons nous avoir une certaine appréhension ? Devons nous nous attendre à quelque chose d’ennuyeux, monotone ? Ou devons-nous, au contraire, faire confiance à ce groupe si particulier et foncer sans hésitation vers une nouvelle ambiance ?

La réponse est une nouvelle fois toute simple : oui.

Car en effet, « The Other Side », c’est un voyage vers quelque chose de serein, de reposant, d’aérien et prenant. C’est le côté clair, le contraire de ce qu’à l’habitude de nous pondre Godsmack. Et pour renforcer cette idée de lumière et de chaleur, le combo reprend quelques uns de leurs titres phares, la plupart bien bourrins et agressifs, pour les transformer en acoustique.

Et ça fait mouche. L’avantage, c’est qu’il y a des nouveaux titres dans le tas, comme « Running Blind », « Touché », et « Voices ». Calmes, bien évidemment, nous sommes bercés par ces balades à la guitare, ce chant aérien et extrêmement mélodieux, ces quelques percussions qui parfois, remplacent la batterie, ces petits effets sonores pour donner une ambiance en plus…rien à faire, on est pris dedans, et on en veut plus. Avec « Voices », on se croirait sur la terrasse d’une maison, à regarder la pluie tomber et écouter…d’où ce duo de voix, ces notes rafraichissantes et cette phrase souvent répétée « listen to the rain ».

Pour ce qui est des titres originaux permutés en acoustique, il est étonnant de voir à quel point la hargne est toujours présente : toujours aussi rapides, toujours aussi tranchants, à la différence que les grattes ont changé de son, bien évidemment, pour coller à ce côté acoustique. « Re-Align », toujours aussi subtil, classique, mais efficace, le tout réarrangé pour le coup. D’ailleurs, je trouve qu’on se rend encore plus compte de la complexité de ce titre et des accords, des solos, et de la justesse impeccable du chant de Sully Erna, bien moins crié que sur l’original tout de même, mais possédant toujours ce timbre de voix si particulier.

« Asleep » étonne…il nous hypnotise…il nous attire…il nous paralyse…

Le titre ne vous fait penser à rien ? Même pas à « Awake » ? Bien sûr que si. C’est l’opposé d’Awake justement. Ici, le personnage du titre n’est pas éveillé mais endormi. Comme au bord de la mort, en pleine agonie, ou désirant mettre fin à ses jours. Calme, tranquille, doux, aérien…on entend les aiguilles d’une horloge en arrière plan, ces mêmes aiguilles créant le rythme. Les guitares jouent tout le temps les mêmes notes, des notes si particulières, sombres, graves…accompagnées d’un piano, discret mais audible, mettant en avant ce côté hypnotique et ajoutant une pointe de mystère…le chant semble fatigué mais pourtant si clair, si maîtrisé, si harmonieux…un titre efficace, qui même sans les saccades et la saturation des guitares, nous en fait voir de toutes les couleurs…

Sept titres composent donc cet album, c’est donc assez court. Mais on prend un réel plaisir à tout écouter, d’autant plus que la patte Godsmack n’a pas disparu. Même si c’est acoustique, leur âme est toujours là, et c’est d’autant plus appréciable. Si vous voulez découvrir une facette de Godsmack résolument plus douce et mélodique, cet opus est fait pour vous.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News