Discreate (PHL) : Contingent Development of Inanimate Modification

Ξ mai 9th, 2013 | → 0 Comments | ∇ Death Metal |

Discreate (PHL) : Contingent Development of Inanimate ModificationLes Philippines et une bonne partie des pays d’Asie orientale aiment beaucoup tout ce qui touche à l’underground et un bon panel de groupes officie dans des styles extrêmes tels que le black, le death, ou encore le grind. Discreate ne déroge pas à la règle et comme la plupart de ses compatriotes, il s’exécute dans l’extrême depuis 2010, date de sa formation. Le quatuor s’est tout d’abord essayé à une démo avant de sortir son premier EP d’à peine dix minutes signé chez Viceral Vomit Records, puis Metallic Music.

Il s’agit d’un concentré de brutal death/grind tout ce qu’il y a de plus simple. La batterie martèle à n’en plus pouvoir tandis que les pig squeals de Miko Pareja nous entraînent le long des trois morceaux. A cause d’un son pas assez homogénéisé, les guitares sont plutôt en retraits et on peine à entendre leur subtilité. Ce sont bels et bien la batterie et les vocaux qui sont aux premières loges. Discreate nous offre peu de répit et les mélodies sont rares, sauf lorsque quelques soli font leur apparition, notamment sur le premier « Multiple Stabivounds ». En clair, c’est surtout la linéarité qui prime à travers ces dix minutes, la faute à une production ne laissant pas ressortir tous les instruments. On a presque l’impression de toujours écouter la même chose.

Rien d’extraordinaire avec ce « Contingent Developement of Inanimate Modifications ». Même s’il trouve sa place sur une scène underground bien remplie, il ne fera sans doute pas l’unanimité tant il manque de personnalité et de ce petit quelque chose qui lui permettrait de s’extraire de la masse.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News