Aephanemer : Know Thyself

Ξ février 19th, 2014 | → 0 Comments | ∇ Melodic Death Metal |

Aephanemer : Know ThyselfOriginaire de Toulouse, Martin Hamiche est la tête pensante d’Aephanamer, un projet death mélodique ambitieux que le musicien espère emmener très loin en essayant de combiner puissance et beauté au sein d’un style qui peut se faire aussi harmonieux qu’agressif et tranchant. Cette année, Aephanemer fait un pas en avant en proposant d’office un premier EP auto produit en format digipack, « Know Thyself », mixé par Maciej Dawidek (Widek) et dessiné par Niclas Sundin (Dark Tranquillity). Rien que ça.

Il faut dire que le sieur Hamiche a de la ressource, et cela s’entend dès le morceau « Resilience » qui, même s’il ouvre l’EP de façon classique avec une mélodie insistante à la guitare, montre une certaine puissance de feu et un sens particulier de l’harmonie. Son mélo death n’est franchement pas loin de certaines pointures du genre comme Dark Tranquillity ou In Flames pour la rythmique, et Skyfire pour les claviers symphoniques, les notes astrales au piano et les mélodies à outrance à la guitare (ce qui se confirme sur « Inner Storm »).

Pas de chant, ici ce sont les instruments qui s’occupent de tout et le couple clavier/guitare en sont les principaux responsables avec des motifs souvent néo-classiques. C’est sans doute ce qui manque à cet EP, pouvoir apposer un growl sur des parties rythmiques et des refrains qui auraient du coup été beaucoup plus catchy. Mais le résultat reste quand même très acceptable, avec une technique indéniable et une instrumentation sans défauts majeurs : batterie et basse à leur place, claviers bien mis en avant, sans être trop prédominants, et guitare maîtresse guidant l’auditeur dans le dédale de soli héroïques.

Des soli qui, d’ailleurs, finissent par lasser car trop présents et trop insistants. Il est sûr qu’avec des titres sans paroles, il faut une présence, une ligne conductrice histoire de ne pas lâcher prise. La méthode de Martin Hamiche est très bonne, toutefois les morceaux auraient gagné en efficacité s’ils avaient été plus courts : quatre d’entre eux font plus de cinq minutes et manquent de diversité à force de la répétition quasi constante de la même mélodie.

« Know Thyself » reste un EP très intéressant, soigné et très pro. Mon petit doigt me dit qu’Aephanemer risque d’aller loin. Martin semble d’ailleurs avoir trouvé d’autres musiciens afin de monter un line up complet et commencer les concerts. Le prochain full length prévu pour 2015 nous en dira certainement plus sur le style du groupe qui, même s’il manque encore d’identité pour le moment, montre un fort potentiel.

 

Leave a reply


  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News