Diabolus Arcanium : Spellbound

Ξ mars 31st, 2014 | → 0 Comments | ∇ Symphonic Black Metal |

Diabolus Arcanium : SpellboundLes groupes de black symphonique pleuvent de plus en plus dans les quatre coins du monde si bien qu’on ne sait même plus où donner de la tête. On peut choisir de rester fidèles à la Norvège et guetter les nouveaux opus, on peut aussi choisir de garder un œil sur la scène russe qui sort tous les mois des morceaux très attractifs, ou alors on peut choisir d’aller plus loin encore et de se diriger vers les pays qui ne sont pas réputés pour leur dynamisme en termes de black symphonique, comme l’Inde. Même si ce pays héberge plus d’un milliard d’habitants, les formations du style ne se comptent que sur les doigts d’une main : Demonic Resurrection ou Cosmic Infusion pour ne citer que les plus connus. Depuis peu, le petit monde du metal a fait la connaissance de Diabolus Arcanium, originaire de Chennai. A la base, les musiciens s’amusaient à mélanger le melo death et le power metal puis, à cause de soucis divers et variés et de la réorganisation du line-up, la musique a changé de forme pour ressembler à un black symphonique épique doté d’un son proche de celui des années fin 90’s début 2000’s.

Après une intro instrumentale plutôt gothique et inquiétante, « Spiritual Entropy » est là pour nous montrer dans quelle direction se dirige le groupe. On est clairement dans une mixture Emperor / Dimmu Borgir période « For All Tid »/ « Stormblast » avec un soupçon de Dissection. La production fait toutefois la différence puisqu’il s’agit de fait-maison. On le sent au niveau du son, assez synthétique, mais aussi au niveau des vocaux, pas toujours maîtrisés malgré ce côté caverneux qui se répercute grâce à un peu de reverb, et de la batterie, qui ressemble affreusement à une programmation par ordinateur sur la majeure partie des plans (en particulier les blasts).

Ceci dit, les titres de Diabolus Arcanium tiennent particulièrement bien la route. Les claviers apportent une ambiance toute particulière, si bien qu’on se situe ni trop dans le sympho, ni trop dans l’atmo. Le côté épique des guitares, comme sur « Frozen Dreams », permettent de jongler entre le black plus direct et le black plus mélodique. Et il y a des titres qui possèdent une empreinte bien à eux avec un dynamisme imprenable et des changements de rythme bien venus comme sur « Of Fire and Ashes », convainquant et surprenant. Cette chanson tranche littéralement avec la piètre qualité d’« In Death’s Embrace », qui n’a rien à voir avec la piste du même nom présente dans le « Enthroned Darkness Triumphant » de Dimmu Borgir. Le mixage semble différent, moins bon, bâclé, comme s’il n’avait pas suivi le même traitement. On manque alors de cohérence, ce qui est dommage…

Il est possible que Diabolus Arcanium soit un groupe indien à suivre. Il y a quelque chose de sympa qui se dégage de leurs compositions, malgré de gros clichés, un côté prévisible, des influences évidentes, des soucis de production…pour un premier jet, ils sont pardonnés, en plus la qualité musicale est au rendez-vous. Il faut juste espérer que les musiciens rebondiront pour nous pondre un deuxième opus de meilleure qualité, avec plus de personnalité.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News

    • [news] Koritni : Nouvel album prévu le 31 août 19 août 2018
      Le groupe Australien Koritni sortira son 5eme opus intitulé "Rolling" le 31 août de cette année, via le label Verycords. L'album constitué de 11 titres (brûlots de pur Hard Rock) sera une nouvelle fois mixé par le talentueux Kevin Shirley (Iron Maiden,... […]
    • [Chronique d'album] Aethereus : Absentia 19 août 2018
      Death Technique-Etats-Unis, "Absentia est un bon album, ni plus ni moins" […]
    • [news] Runika : Titre en écoute 19 août 2018
      Le groupe de Folk Metal polonais propose à l'écoute le titre "Nawia", l'une des douze pistes de leur 1er album full length Pradawna Moc, sorti le 7 juillet 2018 via Art Of The Night Productions.   Source :... […]
    • [Chronique d'album] Progenie Terrestre Pura : StarCross 17 août 2018
      Black Ambient-Italie, "Une sorte de cyber black metal indus dont Progenie Terrestre Pura est un représentant aussi unique que polymorphe" […]
    • [Chronique d'album] Sick Carnival : Furorem 17 août 2018
      Metal Symphonique-Mexique, "Un premier mouvement sous haut tension mais encore tâtonnant..." […]