Waltari : Below Zero

Ξ décembre 12th, 2009 | → 0 Comments | ∇ Fusion |

Waltari : Below ZeroWaltari, avec 23 années de présence, n’aura pas eu le succès qu’il aurait dû recevoir. Après 14 albums, tous bien différents les uns des autres, dont le fameux “So Fine!” aux nombreuses inspirations, il ne faut tout de même pas oublier que Waltari a été l’un des groupes les plus influents de la scène finlandaise, quoiqu’assez boudé par le public.

Mais pourquoi donc? Parce que le groupe intègre énormément de styles de musique différents dans leur composition, passant du funk, à la pop, et même de la techno. Certains pensent qu’ils n’ont pas acquis une identité propre. En réalité, ils font tout simplement ce qu’ils aiment, peu importe le style qu’il mélange avec leur métal.

Leur nouvel opus en est encore une preuve concrète. “Below Zero“, littéralement “En dessous de Zero“, est un savoureux mélange de heavy metal avec tout un panel de genre, dont majoritairement la musique électronique, le résultat est donc assez surprenant mais bien intéressant, quoiqu’un peu barré, on peut l’avouer.

On se délecte sans difficulté du titre éponyme d’ouverture, qui possède un rythme des plus entraînant, des riffs bien incisifs et très heavy, parfois même saccadés et un piano accompagnateur bien présent, mis en avant par quelques petits sons aux claviers. Le chant se démarque par une superposition des voix, superposition qui se trouve tout au long de l’album.

La musique industrielle fait son entrée avec “In the Cradle”, claviers et samples énormément mis en avant, les guitares s’intégrant avec brio dans cette ambiance bien glaciale. Le chant est extrêmement juste, mélancolique, parfois crié, et ultra charismatique, tout comme “Synthax Error”, qui est plus techno avec ce rythme rapide et cette fausse batterie assez caractéristique du style.

La magie créatrice de Waltari nous concoctera des titres très funk comme “Without Lies” et “My Own Satifaction” au niveau du couplet, assez originaux et faisant vaguement penser à ce que faisait Red Hot Chili Peppers sur Freaky Styley, batterie et basse en tête, les guitares lançant des offensives aux refrains.

Et quelle surprise à l’écoute de “Endless Highway”? Se serait-on attendus à une introduction typé jazz, avec ce piano, cette trompette et cette contrebasse?

Cet album est si riche en sonorités: des sons vous en avez partout, des solos de guitares aussi, ainsi que des refrains entraînant. Il y en a réellement pour tous les goûts, et rien qu’à l’écoute de ce “Below Zero“, on sent que les membres ont pris un malin plaisir à varier les styles pour étonner encore une fois leurs auditeurs. Ca part littéralement dans tous les sens, difficile de pouvoir donner un style à Waltari, à part “Fusion”. Un album intéressant si vous aimez les mélanges et le style progressif. En effet les titres sont assez longs, les structures varient, mais ne se répétent pas. Impossible de s’ennuyer.

Pour ma part, l’artwork et le titre ne s’associent pas vraiment à l’album. On devrait s’attendre à une ambiance froide, d’où cette planète gelée, mais ce n’est pas le cas, excepté pour “In the Cradle” comme je l’ai décris. L’ensemble reste fluide, bien audible, entraînant… Même les claviers, pourtant utilisés à bon escient, mais parfois effacés, n’arrivent pas à justifier l’usage de cette pochette et de ce titre, car ils sont trop chaleureux. Un point d’interrogation donc, mais ne gâchant pas le plaisir procuré à l’écoute de ce opus.

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News