Army Of Anyone : Army of Anyone

Ξ novembre 4th, 2009 | → 0 Comments | ∇ Melodic Metal |

Army Of Anyone : Army of AnyoneArmy of Anyone, c’est la rencontre des frères DeLeo des Stone Temple Pilots et du chanteur/guitariste de Filter, Richard Patrick.

En effet, ce dernier avait à la base fait appel à eux pour l’aider à composer les chansons du dernier album de Filter, Anthems for the Damned. Mais l’alchimie a tellement bien fonctionné entre les membres qu’ils ont tous décidé de créer un nouveau groupe, Army of Anyone.

Ce qui par conséquent, amène à une fusion de styles musicaux : le rock alternatif de Stone Temple Pilots mélangé au metal alternatif voire indus de Filter. Et ça donne : du Heavy Rock, quelque chose de lourd mais tout de même peu agressif, mélodique, et plus rock que métal (ça va de soit).

Alors, le groupe ne sortira qu’un seul album éponyme en 2006 (donc Army of Anyone), mais même si c’est le seul, il est très bien. Une excellente coopération et une bonne production, avec un bon son.

Sur ce , je vais tenter de décrire l’ambiance de l’album, la musique.

On a donc affaire à un album contenant 11 titres, quoi de plus normal à priori. Super bien construit cependant, il s’ouvre avec un titre puissant et prenant, ‘It Doesn’t Seem to Matter’ : excellents riffs, très bonne basse au passage, on l’entend très bien. La voix de Richard Patrick est très bien posée et mélodique. Un titre plus qu’intéressant.

Le reste s’annonce sous de bons auspices puisque tout reste dans la même veine. Les refrains sont pour la plupart du temps très bien ficelés et accrocheurs, c’est à dire avec une mélodie qui leur est propre. La voix du chanteur est d’ailleurs plus mélodique et puissante que jamais (‘Goodbye’ par exemple), bien mieux que ses prestations dans Filter, et surtout bien plus modulée que dans les précédents albums. Guitares excellentes, très bons solos plein d’émotion (‘Father Figure’), et parfois rentre dedans (‘Disappear’, ‘Generation’), batteur bien en forme avec ses bons coups de pédales…

Ajoutez à cela des titres calmes et acoustiques tels que ‘A Better Place’ ou ‘Stop Look and Listen’, titres magistralement bien composés car les musiciens jouent avec les accords et les bémols, ce qui donne un bon rendu. De plus, l’ambiance est quelque peu paradisiaque, c’est comme si on jouait un air de gratte au bord de la plage, avec un type (Richard Patrick) qui accompagne très calmement par sa voix douce et claire. On pourrait même s’imaginer les Tahitiennes en bikini mais là c’est du fantasme…

Outre ces quelques points très positifs, rajoutons à cela un autre point positif, qui est le dernier titre de l’album qui bien sûr clôt l’album, oui, mais sublimement. C’est à dire que le titre ‘It Wasn’t Supposed to Happen’ est un titre avec des guitares acoustiques, donc par conséquent, quelque chose de calme. Le rythme est plutôt lent, mais l’ambiance est magnifique : la voix est une fois de plus très maitrisée, part dans les aigus, les graves, sans aucun soucis…la fin est totalement instrumentale, avec Richard Patrick qui joue avec sa voix comme d’un instrument, ce qui est plutôt intéressant à entendre pour ma part.

Bon pour conclure, un album dans la lignée de ce que fait Stone Temple Pilots et Filter. Quelque chose de lourd mais mélodique, sans être trop ennuyant et trop rapide. Ces musiciens là jouent avec les rythmes ce qui est très bien.

Je conseille vivement les titres “It Doesn’t Seem To Matter”, “Goodbye” et “This Wasn’t Suppose to Happen” pour les raisons que j’ai évoqué plus haut.

Les + :

-les riffs

-les mélodies

-le chanteur

Les – :

-La longueur de l’album, trop court!

-La base peut-être trop rock de l’album

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News