Bypass (UK) : Bypass

Ξ juillet 14th, 2011 | → 3 commentaires | ∇ Cyber Metal |

Bypass (UK) : BypassBypass est l’une de ces révélations cyber « djent » metal actuelles, avec tout récemment The Interbeing ou Logical Terror. Originaire de Norwich au Royaume Uni, ce duo de musiciens accomplis passe donc à l’attaque en ce mois de juillet avec la sortie d’un EP autoproduit. Craig Argyle et Dave Forest font dans la lignée des groupes précédemment cités, sans non plus innover le genre, mais offrent leur univers en plongeant l’auditeur au sein même des machines.

Depuis la folie cybernétique apportée en 2004 par le « Slave Design » de Sybreed, il est clair que la majeure partie des groupes officiant dans le style s’approprie les éléments mis en valeur par les suisses. Qui dit Europe dit Sybreed, et forcément les influences sont là, ainsi que les plus traditionnelles, à savoir Fear Factory et Meshuggah. Ne nous attendez donc pas à quelque chose de fantastique, le tout étant ultra technique, polyrythmique et plus ou moins syncopé. Mais d’ors et déjà, c’est bien les ajouts de claviers, de samples, d’ambiances futuristes et froides, ainsi que ce concept technologique qui, ici, font la différence.

Même si la pochette très « machine » donne une petite idée de la chose, ce coup d’œil ne vaut en rien la plongée irrémédiable au sein de cet EP efficace et de bonne facture. A l’instar d’un certain Péter Csak de Kreepmaster, le duo anglais de Bypass fait dans l’instrumental, du début à la fin. Les titres sont relativement courts malheureusement, mais tous sont unis, et on pourrait croire qu’ils forment un seul morceau, la progression étant on ne peut plus évidente (il suffit d’écouter le duo de tête « Bennett’s Revenge » et « W.I.N » pour en avoir le cœur même, le début du deuxième morceau partant directement sur la fin du premier).

La technique est au rendez-vous bien entendu, pour des guitares destructrices, aux accords et harmonies bien maîtrisés. Arrangées de façon ultra moderne, on croirait entendre un Sybreed couplé à la furie de Meshuggah et au côté hyper carré et dérangé de Devin Townsend. Pas étonnant de retrouver ces quelques formations dans les influences du duo…

Tantôt cybercore, tantôt cyberdeath, la musique de Bypass alterne les moments et les points forts, même pendant un morceau court de quelques deux minutes. Mais les anglais ne privilégient pas la longueur, mais plutôt un certain côté tranchant et efficace, comme ce « Bennett’s Revenge » ahurissant et décapant, où se faufilent quelques voix robotiques, et des samples de South Park. « W.I.N (Well I Never) » possède une force et une ambiance rarement entendues dans le genre, futuriste mais si dark à la fois, surtout lorsqu’apparaissent ces claviers, presque semblables à ceux d’un « Neuthrone » de Crionics (2007). Ajoutez cela quelques parties syncopées et le tour est joué.

Si « N00b Ch00b » débute par des samples de jeu vidéo typiquement FPS et de Terminator 2, indiquant notre virage définitif dans le monde virtuel, et finit par une déferlante de riffs et d’effets guitaristiques saisissants, « They Don’t Make ‘Em Like They Used to », au contraire, joue sur l’osmose presque parfaite des sons et des beats électroniques. Limite jeu vidéo, une fois de plus, mais plus dans l’oldies, ce titre, ainsi que « Respawn », plus lent et basé sur les atmosphères, peuvent faire penser au travail d’un certain groupe russe nommé Deathharmonic…

Les riffs core reprennent de plus bel sur le dernier morceau, et ce sans s’arrêter une seule fois. Plus fort, plus terrifiant et plus mécanique, ce titre s’annonce comme la fin d’un voyage froid et décharné dans ce milieu déshumanisé. Expérimental à souhait, la guitare et la basse sont à l’honneur pour cette outro particulière, mélangeant les genres (death et core), toujours sans une pointe de chant, toujours avec ces sonorités cybernétiques immersives au possible. On retrouve aussi des solos plutôt bien maîtrisés, dont un signé Peter Csak de Kreepmaster (effectuant le même genre de boulot et solidaire jusqu’au bout).

L’EP souffre de sa brièveté (17 minutes pour 6 titres), du manque de chant – quelques parties chantées n’auraient pas été de refus – ainsi que de son manque d’ « originalité » malgré ce côté instrumental plus qu’intéressant. Mais le fait est qu’à part ressembler à tous les groupes de cette mouvance djent, la touche cybernétique en plus, il n’y a rien de véritablement transcendant, malgré des points positifs à ne pas nier et une atmosphère certaine. Il faut que Bypass prenne plus de risque, tente d’intensifier son jeu, et apporte plus de personnalité.

Pour finir, Bypass fait circuler son EP gratuitement en téléchargement légal…si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à aller y jeter un coup d’oeil via mediafire (Bypass + self titled et le tour est joué).

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News

    • [Chronique d'album] Fatal Clichè : Commonplays 24 mai 2019
      Metal Symphonique-Italie, "Une ascension en pente douce pour le collectif italien..." […]
    • [news] Esperfall : Clip vidéo 24 mai 2019
      Le groupe Metal Symphonique hongrois propose un clip vidéo du titre "The Unheard Squall", extrait de leur 2nd EP The Leaf Legacy, à paraître prochainement. Source : https://www.facebook.com/esperfall/ […]
    • [news] Thaumaturge : Premier Ep 24 mai 2019
      Le One Man band Thaumaturge nous présente son premier Ep du titre éponyme. Parution le 23 Mai 2019.    Tracklist :  1.  Dismayed Gnostic Epiphany Ecouter  ... […]
    • [news] Sinheresy : Nouveau clip vidéo 23 mai 2019
      Le groupe Metal Symphonique italien propose un clip vidéo de "Out of Connection", l'un des 10 titres de leur 3e album full length Out of Connection, à paraître le 26 juillet 2019 via Scarlet Records. Source :... […]
    • [news] Twilight Force : Nouvel album intitulé "Dawn Of The Dragonstar" 23 mai 2019
      Twilight Force vient d'annoncer sur sa page Facebook la sortie prochaine de son troisième album intitulé "Dawn Of The Dragonstar". Sortie prévue pour le 16 aout 2019.  Source :... […]