Antagonism : Diggin Past Sound

Ξ mai 22nd, 2012 | → 0 Comments | ∇ Death Metal |

Antagonism : Diggin Past SoundOn connaissait le rock urbain ou « urban rock », mais certainement pas le « urban death metal ». Je n’invente rien, c’est Antagonism, ce groupe italien de death metal, qui s’est amusé à coller une étiquette toute particulière à sa musique. En réalité, cette dénomination n’a pas été choisie pour évoquer une technique musicale particulière, le quatuor n’intégrant pas de samples de vie urbaine, que ce soit des klaxons, des marteaux piqueurs ou des grues, comme l’indique la pochette. L’appellation est juste là pour expliquer les thèmes des paroles, et en particulier des thèmes centrés sur la société moderne et son mode de vie, que ce soit la pollution, la corruption politique, la destruction des routes…il s’agit donc d’une critique qu’Antagonism a bien l’intention de mettre en avant dans son death metal…

Depuis sa création en 2005, on ne pourra pas dire que ce groupe aura beaucoup évolué. Il n’a pas changé de line up et la démo parue en 2006 se compose de quatre titres qu’on retrouve sur leur nouvel album « Digging Past Sounds », sorti prêt de sept ans plus tard et chez SG Records de surcroît. Il est donc temps de voir ce que vaut ce petit groupe italien, né des cendres de Cancrena, une petite formation de thrash metal…

Antagonism ne fait pas fi de son passé thrashy car cette rythmique particulière arrive à se faire ressentir dans certain morceaux, au niveau de la batterie, des riffs, et même des vocaux (« Unexpected End of Life »). Toutefois, les Italiens officient davantage dans un death metal rageur mais tout ce qu’il y a de plus classique. Pas de fioritures, ils font dans le old school, en ajoutant le groove nécessaire pour faire tenir l’auditeur en haleine. On retrouve quelques introductions représentatives de nos vies quotidiennes, par exemple le zapping sur la télé (« Akustic Rebellion »), mais hormis cela, on se retrouve avec quelque chose de très basique, même si, en général, la batterie reste bien lourde et la basse très mise en avant, au détriment des guitares, qui manquent de relief.

Si « Skinhunter » fait ressortir un côté lourd et rentre dedans, bien que répétitif et simple dans son appréhension, des morceaux comme « Garbage Collapse Suffocation » ou « G-Hate » montrent un death tout ce qu’il y a de plus carré, accompagné d’un growl acceptable tendant vers le hurlement. En dépit de ces qualités, on ne peut pas dire que l’ « Urban Death Metal » d’Antagonism fasse énormément de bruit, entre une production correcte, un certain manque d’inspiration (bien que les paroles restent ambitieuses) et de moments forts.

Les Italiens ont certainement encore de quoi creuser pour les années à venir, comme l’indique le titre de leur album. Pas phénoménal et surtout très court, « Digging Past Sounds » peut tourner si jamais vous avez envie de ne pas vous prendre la tête. Hormis cela, ne perdez pas votre temps et concentrez vous sur des formations plus efficaces et accrocheuses.

 

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News