Ono : Plus Ultra

Ξ août 5th, 2012 | → 0 Comments | ∇ Ambient, Industrial Metal |

Ono : Plus UltraOn avait découvert le Slovaque d’0n0 avec la sortie de son premier album « Path », ce dernier ayant réussi à mélanger plusieurs styles pour créer une forme d’indus expérimental très particulière. Twisted est donc de retour en milieu d’année 2012 avec un EP « Plus Ultra », confirmant le talent de cet homme aux nombreuses facettes.

Rien à voir avec tout ce qui sort actuellement, que ce soit l’indus old school en manque d’inspiration ou le djent/indus trop syncopé et linéaire, 0N0 sort des sentiers battus et nous fait voir sa vision des choses. Ses compositions sont loin d’être trop gentillettes ou porteuses d’espoir, bien au contraire, c’est le métissage qui prend le pas afin de nous en faire voir de toutes les couleurs. Torturé et malsain, voilà les maîtres mots de l’univers du Slovaque qui ne lésine pas sur le côté tordu et étrange de ses titres.

« Plus Ultra » est dans la digne continuité de « Path » et rien est à redire de ce côté là. L’auditeur se retrouve embarqué dans un melting pot de styles, passant de l’ambient inquiétant (« The Horrible Trauma of Birth ») à un post hardcore perturbé parsemé de riffs maladifs. Mais 0n0, c’est avant tout du metal industriel avec sa dose considérable d’expérimentation. Les sonorités aux claviers laissent la lumière de côté pour apporter les ténèbres et la terreur. Mixés à des guitares lourdes et dérangées, le résultat n’en est que dérangeant, comme sur « How ? », soulevant une question difficile à répondre. Rien à voir avec son successeur, « Plus Ultra », qui lui, mise sur les blasts et un certain aspect black (riffs, voix, ambiance).

Cerise sur la gâteau, Twisted conclut cet EP avec un long et étonnant « A Rite to Rise » , mixant le doom/death et la musique industrielle. Le musicien nous fait part de sa voix claire et planante sur des riffs lourds et écrasants et des claviers à la fois proche du funéraire et du cyber. Pas aussi malsain qu’un « Sleepless Slumber » mais tout aussi dérangé, avec ses mélodies lamentées, son rythme lent et mécanique, et ses bruitages perturbants. Résolument froid et inhumain, on peut y voir ici une forme de cyber/doom particulièrement immersive et métissée.

La Slovaquie nous montre une fois de plus de quoi elle est capable grâce à son one man band 0n0 qui nous livre un EP de nouveau très recherché et ambitieux. Laissez vous donc embarquer dans cet univers torturé le temps de quelques minutes car si vous aimez les musiques distordues et alambiquées, ce « Plus Ultra » ne peut que vous être destiné.

 

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News