Wrathcult : VII

Ξ avril 2nd, 2014 | → 0 Comments | ∇ Melodic Death Metal, Symphonic Black Metal |

Wrathcult : VIIL’aventure Wrathcult commence en 2013 autour de six Italiens désireux de proposer leur forme de black/death mélodique à tendances symphoniques. L’Italie abrite tout de même pas mal de formations du genre comme Graveworm, Stormlord ou Darkend. Wrathcult espère sortir des sentiers battus et sort sa première démo auto-produite sobrement appelée « VII ». Ils essaient de faire ressortir une ambiance moyen-âgeuse au vu de la pochette et de l’atmosphère générale. Voyons donc ce que donnent ces quatre titres.

Pas facile, dès le départ, de se faire une opinion positive de Wrathcult car le groupe enchaîne les boulettes. L’intro par exemple. Normalement, elles sont censées poser le décor, mettre l’auditeur dans le bain, lui montrer à peu prêt sur quel terrain il va se situer. Ici, on se demande où on se dirige vraiment. La mélodie est sympathique et les chœurs, bien que basiques, apportent un peu de charme. Toutefois c’est le piano qui pose souci. On pourrait croire que le claviériste maîtrise son instrument jusqu’à ce qu’on ressente des problèmes d’enchaînement. Pire encore, les fausses notes pointent le bout de leur nez. Cela encourage guère l’auditeur à continuer son écoute.

Les boulettes continuent sur « Burning Tree ». Les guitaristes sont au poil, ainsi que le batteur, qui proposent un ensemble cohérent et captivant, même si plutôt simple dans l’esprit. Tandis que le claviériste propose des lignes minimalistes, le chant alterne voix black murmurées, growl et…chant clair à côté de la plaque. Sans oublier la basse, maniée par un musicien qui semble vouloir se démarquer mais qui, au final, finit par gêner la progression du morceau. La faute, sans doute, à des soucis d’harmonisation et de mixage…

Les plus courageux iront jusqu’au bout de la démo. Même s’ils ne ratent pas grand-chose, ils découvriront une fin plus harmonieuse et plus maîtrisée. Pas de chant clair ni de basse décalée, mais plutôt un black/death mélodique épique porté par des claviers sympas, malgré une batterie qui semble parfois avoir du mal à suivre (« Northern Forest »). Rien d’extraordinaire mais au moins ça sauve le tir.

Au final, on ne sait quoi penser de Wrathcult. Il y a beaucoup de choses à corriger pour la suite et il est clair que ce que l’on peut entendre dans cette démo n’est pas forcément encourageant. Les Italiens ont donc beaucoup de pains sur la planche…

 

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News

    • [Chronique d'album] Ethereal Kingdoms : Ethereal Kingdoms 23 octobre 2018
      Metal Symphonique-Danemark, "Une seyante et originale proposition..." […]
    • [news] Cathexia : Complete Obliterarion 23 octobre 2018
      Cathexia sortira son deuxième album intitulé «Complete Obliteration» le 9 novembre prochain en autoprod. Tracklist: 1. Fall of the Unholy Race 2. Entrails of the Earth 3. No Rest Beyond Death ... […]
    • [news] Defecal Of Gerbe : Mothershit 23 octobre 2018
      Defecal Of Gerbe lâchera son prochain opus «Mothershit» le 18 janvier 2019 via XenoKorp. Tracklist: 1. Sympathy for the Débile 2. Camembert Nécrophile 3. Once Upon the Crotte 4. Leffe... […]
    • [news] Sunstare : Infos sur leur prochain opus. 23 octobre 2018
      Sunstare sortira son deuxième opus intitulé « Eroded » le 14 novembre prochain en autoprod. La couv est signée Jérome Minard. Tracklist: 1. Monolith Part I : Ritual 2. Monolith Part II : Irkalla shall fall […]
    • [news] Child Of Waste : Présente leur nouvelle créature 23 octobre 2018
      Child Of Waste lâchera son Ep «The Stillborn King» le 14 décembre prochain en auto-prod. Il a été mixé et masterisé au Wavelength Records par Martin Gronnier et sa couv est signée Par Olofsson. Tracklist: 1. Promises ... […]