Metallica : Live Shit: Binge and PurgeÉnorme? Vous avez dit énorme? Vous n’y êtes pas. Gigantesque? On s’approche. Gargantuesque? Ok, on garde.

Et oui, les mots nous manquent et la langue française semble se dérober sous nos pieds lorsque vient le moment de décrire ce coffret culte, témoignage d’une époque malheureusement révolue où les Four Horsemen écrasaient toute la concurrence sous leurs bottes de routiers et éclaboussaient le monde de la musique, métal ou non, de leur classe et de leur génie.

Rappelez-vous. En 1992, Metallica est au sommet de sa gloire et de son art. Le groupe vient de sortir son plus gros succès commercial, le “Black Album”, et se lance dans une tournée marathon qui durera plusieurs années et n’épargnera aucun pays du globe, ou presque. Il fallait immortaliser cette faste période, ce que fait ce “Live Shit”, et avec la manière s’il-vous-plaît!

Au menu, trois cds piochant dans deux concerts donnés à Mexico en 1993, pour plus de deux heures et demi de fureur; un dvd de cette tournée reprenant le même principe avec des titres issus de deux concerts donnés à San Diego en 1992; et, cerise sur le gâteau, un dvd retranscrivant l’intégralité d’un concert livré à Seattle en 1989 sur la tournée de “…And Justice for All“. Jamais Metallica n’a proposé à ses fans un témoignage aussi exhaustif de leurs performances Live, et jamais le groupe n’a aussi bien dominé son sujet.

Évidemment, la set-list tient de la folie pure, et l’exécution de la démonstration technique. A défaut de pouvoir tout décrire ici, on retiendra quelques moments de grâce: l’enchaînement “Creeping Death“/”Harvester of Sorrow“/”Welcome Home (Sanitarium)”, placé en début de concert, et qui assomme littéralement la foule; un “For Whom the Bell Tolls” d’anthologie sur le dvd de San Diego, sur lequel Kirk Hammett fait des étincelles; et le monstrueux “Blackened” qui ouvre le dvd de Seattle. Et peu importe que les titres de “.…And Justice for All” soient toujours proposés sous la forme de cet agaçant medley, puisque l’on peut les retrouver dans leur intégralité sur une des galettes!

Ajoutons que les visuels sont très soignées, que ce soit sur la tournée “Justice” avec ces ruines qui ornent la scène, ou sur celle du “Black Album” avec ces multiples plateaux qui permettent au groupe de se déplacer dans une salle remplie à 360°; que la réalisation est dynamique à souhait et que l’ambiance est tout simplement indescriptible, et vous comprendrez aisément que ce “Live Shit” fait plus que remplir ses promesses, il comble le fan au-delà des espérances.

Il est tout bonnement inenvisageable qu’il existe encore un métalleux appréciant soit Metallica, soit les Live de grande qualité qui n’ait pas encore écouté, vu et dégusté ce coffret en long, en large et en travers. Achetez-le, gravez-le ou volez-le à votre grand frère, mais surtout ne passez pas à côté de ces moments de grandeur assaisonnés au talent pur. Gigantesque, excessif, grandiose… Gargantuesque, on vous dit!



Recently:


You must be logged in to post a comment.

Name (required)

Email (required)

Website

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Share your wisdom

  • Calendar

    March 2007
    M T W T F S S
    « Feb   Apr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031