Helloween : Keeper of the Seven Keys - The LegacyAprés une attente insupportable de prés de 15 ans, voici enfin arrivé le nouvel épisode de la saga des ‘Keeper Of The Seven Keys’…mais ceci n’est pas tout à fait vrai. En effet, le nouvel album des citrouilles est loin musicalement parlant des deux premiers albums. Bien que le niveau technique soit trés élevé et que les compositions sont, pour la plupart, trés efficaces et assez imaginatives, l’atmosphère particuliére des parties I et II n’y est plus. Ici, l’impression que l’auditeur peut avoir en écoutant ce nouvel opus de l’ambiance générale semble plutôt sombre, comme si l’ombre de ‘The Dark Ride‘ semblait planer au-dessus de ‘The Legacy‘…Concernant le tracklisting de l’album, nous nous retrouvons avec 13 compositions réparties sur 2 cd (ce qui est quelque peu inutile à mes yeux). Chacune des deux rondelles contient un titre épique de plus de 10 minutes. Le cd 1 débute par un titre fantastique de 13′54″, un futur classique du groupe et une bombe sur scéne : “The King For A 1000 Years”. Les autres titres, bien que plus courts, possédent un charme fou : “The Invisible Man” mid-tempo assez mystérieux, “Born On A Judgment Day” avec ses mélodies enjoleuses et ses couplets en canon et son refrain efficace, taillé pour la scéne, tout comme “Silent Rain“, et ses harmonies de guitares jouissives, “Pleasure Drone” avec ses nombreux breaks et Andi Deris avec ses envolées dans les notes les plus aigües et “Mrs God“, LA blague de l’album, assez mysogine dans l’âme. Le cd 2 est, également, trés bon : “Occasion Avenue”, un autre titre épique de 11′04″, qui introduit d’autres chansons d’égale qualité avec notamment la vraie ballade de l’album, “Light the Universe” qui est un duo entre le chanteur blond épi et la délicieuse Candice Night. Un morceau ensorceleur qui plaira aux fans les plus romantiques de la cucurbitacée. Suivent les agressifs mais mélodiques “Do You Know What You Are Fighting For?”, “Come Alive”, “Shade In The Shadow“, “Get It Up” et ses accents maideniens, et enfin le rapide “My Life For One More Day”, qui clôt le double album d’une bien belle manière.

Ce qui disent que Helloween n’est pas capable de nous écrire des titres dignes de son rang se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate! ‘Keeper of the Seven Keys – The Legacy‘ remet Helloween dans le droit chemin aprés ses légers égarements des 5 dernières années (‘The Dark Ride‘, ‘Rabbits Don’t Come Easy’), qui bien qu’agréables interludes, n’ont pas été perçus par les fans les plus intransigeants comme des albums intéressants et différents, ce qui es plutôt dommage. Le Helloween version 2005 va droit à l’essentiel et établit les bases d’une nouvelle étape dans leur carrière, étape qui va s’avérer à la fois décisive et pleine d’espoir. ‘Keeper of the Seven Keys – The Legacy‘, malgré son titre trompeur, est un nouveau chef d’oeuvre dans la discographie des allemands, un nid à tubes, un disque puissant et inspiré, comme on les aime! Le groupe n’a pas encore abattu toutes ses cartes et n’est pas prêt, il nous le prouve ici, à laisser sa place à ses suivants. On ne peut qu’agréer à cette démarche. Sans aucun doute, LA bonne surprise de 2005!



Recently:


You must be logged in to post a comment.

Name (required)

Email (required)

Website

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Share your wisdom